35 décès et près de 2 000 blessés en une semaine: Un été meurtrier sur nos routes

Les taux des accidents routiers ont atteint leur paroxysme cet été. En effet, nos routes sont de plus en plus meurtrières, tuant hommes, femmes et enfants. Des chiffres faramineux qui ne cessent d'augmenter ces dernières années, essentiellement en raison du comportement des conducteurs. F orce est de constater que depuis quelques années, le nombre d’accidents de la route en Algérie a carrément explosé.

En dépit des campagnes de sensibilisation entreprises en vue d’arrêter l’hémorragie sur nos routes, ou du moins atténuer le phénomène, on constate, toujours, une constante recrudescence. Un triste constat que la semaine écoulée a largement renforcé en accusant un taux de mortalité de 35 personnes et près de 2 000 autres ont été blessées dans plusieurs accidents survenus à travers le territoire national, a indiqué hier un communiqué des services de la Protection civile.

La situation empire de plus en plus et l’indiscipline des conducteurs reste la principale cause du fléau, en plus de l’état des véhicules, la négligence des piétons et l’état des routes. Des chiffres en hausse ces dernières années, essentiellement en raison du comportement des conducteurs. Le code de la route n’est pour ainsi dire plus du tout respecté par un grand nombre de piétons et conducteurs, ce qui a donné lieu à des résultats proprement dramatiques.

Le nombre de morts ne baissera significativement et durablement que le jour où le gouvernement prendra enfin conscience que la sécurité routière repose sur trois principes indissociables : un automobiliste raisonnable, un véhicule en bon état et une route bien entretenue. L’incivisme des conducteurs est à pointer du doigt : le non-respect du code de la route est devenu monnaie courante, les feux rouges dans les périmètres urbains ne servent plus à rien, les panneaux de signalisation sont devenus inutiles.

Malgré les appels à la vigilance lancés à travers les différents canaux de communications, la route demeure meurtrière. Selon le dernier bilan de la Protection civile, trente-cinq personnes sont mortes et 1 921 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus du 29 juillet au 4 août dans plusieurs régions du pays.

La wilaya de Tlemcen déplore le bilan le plus lourd avec le décès de 4 personnes, alors que 50 autres ont été blessées suite à 28 accidents de la route. Par ailleurs, sept personnes ont trouvé la mort et 104 autres ont été blessées dans 84 accidents survenus au niveau des zones urbaines les 3 et 4 août en cours, a indiqué hier un bilan des services de la Sûreté nationale.

Le facteur humain demeure la principale cause de ces accidents, en sus d’autres facteurs liés au non-respect de la distance de sécurité, à l’état des véhicules et à l’environnement, ajoute la même source. A cet effet, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) appelle les usagers de la route à faire preuve de prudence et de vigilance, à respecter le code de la route et à éviter l’excès de vitesse, sans oublier de soumettre les véhicules à un contrôle régulier pour préserver les vies humaines et la sécurité des usagers de la route. La DGSN rappelle également le numéro vert 15-48 et de secours 17 mis à la disposition des citoyens 24h/24h.

M. B.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • habibazemoura dit:

      Merci pour m avoir laisser acceder a vos quotidiens mon journal prefere c est el acil...

    • reinformatrice dit:

      Bonjour Mes Amis Journalistes L’ASTRONOME ET MÉTÉOROLOGUE A FAIT PUBLIER EN DATE DU 19 FÉVRIER 2018 , DES NOU...

    Back to Top