Tandis que des terroristes, dont des «émirs», ont été mis hors d'état de nuire à Ghardaïa, Jijel et Blida

Trois terroristes maliens et deux kamikazes recherchés

Tentant de réagir aux durs coups qui leur sont portés par les forces de l'Armée nationale populaire (ANP) et les forces de sécurité, les groupes terroristes semblent en quête d'attentats spectaculaires à effet médiatique par lesquels ils voudraient démontrer que leurs capacités de nuisance sont intactes. Face à l'acharnement désespéré des terroristes, ANP et forces de sécurité maintiennent la pression et démontrent leur détermination de venir à bout du terrorisme.

C'est ainsi que deux dangereux terroristes candidats à des attentats-suicides sont activement recherchés. Il s'agit de Youssef Benmoussa, alias Abou Souleimane, et de Nasser Toumi, alias Abou Farès.

Les deux terroristes portent des turbans, un déguisement pour se faire passer pour des habitants du grand sud, selon une source crédible qui ne précise toutefois pas si les deux éventuels kamikazes font partie d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) ou du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO).

Les forces de l'ANP et de sécurité sont, d'autre part, à la recherche de trois terroristes maliens dirigés par un certain El Hassane El Kehal Ahmed, ajoute la même source.

Là aussi, aucune précision n'a été donnée sur le nom de l'organisation terroriste dont feraient partie les terroristes recherchés. Pour rappel, deux maliens membres du MUJAO, venant du nord du Mali, avaient été arrêtés par l'ANP et les forces de sécurité le 24 mai dernier, dans la wilaya de Tamanrasset.

Le coup de filet a eu lieu suite à une enquête minutieuse et des opérations de recherches menées suite au vol d'un véhicule de marque Toyota-Station, rappelle-t-on. Le conducteur de la Toyota-Station, qui a été agressé par deux terroristes qui l'ont dépossédé de son véhicule, avait vite alerté les forces de sécurité qui ont, en un temps très court, commencé l'enquête et les recherches.

Des hélicoptères de l'armée ont participé aux recherches, avait-on indiqué. Les militaires et les éléments des forces de sécurité algériennes ayant participé à cette opération ont retrouvé, à bord de la Toyota-Station dans laquelle se trouvaient les deux Maliens, deux fusils d'assaut de type Kalachnikov, deux fusils-mitrailleurs, un pistolet automatique, un téléphone cellulaire Thuraya et des quantités importantes de carburant et de munitions, rappelle-t-on encore. Les deux terroristes s'étaient introduits jusqu'à 80 kilomètres dans le territoire algérien.

Le Mujao est une organisation terroriste dirigée par le Mauritanien Hamada Ould Mohamed Kheirou. A la veille de l'Aïd El Fitr de l'année en cours, quatre terroristes, dont un «émir», ont été éliminés par des éléments des Sections de sécurité et d'intervention (SSI) de la gendarmerie nationale à Jijel.

Les terroristes, étroitement surveillés par les gendarmes, se trouvaient à bord d'un véhicule de maque Clio Symbol, et avaient, selon une source bien informée, pris la route nationale avant de rallier le centre-ville de Jijel où ils projetaient une attaque terroriste à la veille de l'Aïd El Fitr.

Pour éviter tout risque aux citoyens, les gendarmes ont été obligés d'user de leurs armes pour la mise hors d'état de nuire des terroristes sur lesquels ont été retrouvés des fusils mitrailleurs de type Kalachnikov, ajoute la source. Le 15 du mois en cours, c'est un autre coup, estimé fatal, qui a été porté à l'AQMI par les forces spéciales de l'ANP, avec l'arrestation de trois terroristes à Berriane, dans la wilaya de Ghardaïa. Les terroristes qui circulaient à bord d'un véhicule de type 4x4 se dirigeaient vers la zone du Sahel.

Parmi les trois terroristes arrêtés se trouvait le chef de la commission juridique, membre du conseil des notables d'Aqmi et premier juge de l'organisation terroriste, Necib Tayeb, alias Abderrahmane Abou Issehak Essoufi, l'un des plus anciens membres de l'ex-GSPC devenu Aqmi, ancien membre de l'ex-GIA, recherché depuis 1995, rappelle-t-on.

Il était, rappelle-t-on encore, chargé par Abdelmalek Droukdel, alias Abou Mossaaâb Abdelouadoud, «émir» national de l'AQMI, de réconcilier des «émirs», dont Mokhtar Belmokhtar, alias Khaled Abou El Abbès et Abdelhamid Abou Zeid. Avant-hier, trois dangereux terroristes ont été arrêtés jeudi après-midi à Bougara (ex-Rovigo) dans la wilaya de Blida par les forces spéciales de l'Armée nationale populaire (ANP), a appris l'APS de source sécuritaire.

C'est «grâce à la vigilance des citoyens qui ont fourni de précieuses indications que les forces spéciales relevant de l'ANP ont réussi un spectaculaire coup de filet avec l'arrestation dans l'après-midi (de jeudi) de trois dangereux terroristes en plein centre-ville de Bougara (ex-Rovigo), dans la wilaya de Blida», a-t-il été annoncé.

«Ces dangereux criminels recherchés activement» ont été neutralisés alors qu'ils étaient à l'intérieur d'un café de la ville «en train d'échafauder leurs plans criminels que seule l'enquête va préciser», a-t-il été ajouté.

Lors de l'arrestation, les trois terroristes «ont tenté d'utiliser les armes automatiques dont ils disposaient, mais la réaction énergique des militaires les en a empêchés puisqu’ils ont été blessés, dont un grièvement», a-t-il été ajouté. «Les criminels planifiaient de commettre un attentat dans la région», a-t-il encore été expliqué.

M. A.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      C'est la seule façon de bloquer la montée des Salafistes Wahabistes qui se sont accaparé des mosquées en A...

    • hamer dit:

      L'Algérie s'en sortira haut la tête, cette crise ne la concerna pas uniquement , même la France la subit et de...

    Back to Top