Tourisme : D’une hystérie à l’autre !

Le tourisme en Algérie n’arrive pas à voir le jour. Plusieurs ministres ont été nommés successivement pour valoriser les sites, les structures, ainsi que les équipements matériels et humains, mais l’épreuve demeure une équation complexe à résoudre. Des sommes colossales ont été investies dans ce secteur et aucun responsable n’est satisfait du travail réalisé.

Les dernières déclarations de l’actuel ministre de l’Aménagement du territoire, du tourisme et de l’Artisanat, AbdelouahabNouri, laisse croire que le travail n’est toujours pas commencé. En effet, comment se fait-il qu’il rebondi sur le problème de la formation et de la qualification alors que cette question était soulevée bien avant son installation à la tête de ce ministère.

Pour rappel, Amar Ghoul, lui aussi, ancien ministre de ce secteur, n’a pas cessé de rappeler pendant ses multiples sortis, l’importance de la formation et de la qualification pour faire valoir ce secteur. Il a même appelé d’autres ministères, comme celui de la formation professionnelle, ainsi que certains instituts de formation en tourisme et hôtellerie à signer de contrats de performance pour hisser le niveau de formation et « l’adapter aux normes en vigueur » en matière de prestations touristiques.

De ce point de vue, que signifie le retour des mêmes problèmes à chaque fois où un nouveau ministre s’affiche en public ? Trouvent-ils ça normal ?

Est si cela s’avère vrai, pourquoi l’ancien ministre, Amar Ghoul, a présidé la sortie de 57 étudiants de l’Ecole nationale supérieure du Tourisme à l’hôtel El Aurassi, 139 étudiants de l’Instituts national d’hôtellerie et de tourisme à TiziOuzou et 130 autres à l’Institut national d’hôtellerie et de tourisme à Boussaâda ?

Pourquoi a-t-il honoré ces écoles de tourisme ?

L’actuel ministre est-il au courant de ce travail ? A-t-il eu le temps de voir les anciens dossiers pour faire le bilan et juger de la situation ?

Il est très facile de juger le négatif par le négatif, mais ce qui lève le haut responsable et valorise sa fonction c’est le savoir-faire que doit avoir pour remettre son secteur sur les bonnes voies.

Supposant que ces problèmes demeurent le seul obstacle devant l’émergence d’un tourisme international, qu’elle stratégie a-t-il mis en œuvre, depuis son installation, pour dépasser la situation précédente ?

Si aucune stratégie n’est à l’œuvre dans ce secteur, pourquoi avons-nous un ministère de tourisme ? N’est-il pas judicieux de le fermer pour économiser son budget et faire face à la crise financière ?

Tourisme : volonté politique et cachet culturel

Au regard de nos villes, de ses structures, de ses équipements, de ses loisirs et enfin les comportements et les habitudes de ses habitants, il devient aberrant d’aborder le sujet du tourisme dans l’état actuel. Il suffit d’observer le comportement d’un serveur de café, d’un commerçant…etc… pour comprendre que l’accueil, une qualité pour attirer de la clientèle et vendre son produit demeure inexistante. Nos villes n’offre pas un service de qualité aussi bien au niveau de ses infrastructures publiques qu’au niveau du comportement humain.

Une ville surveillée jour et nuit par les brigades policières pour ne pas laisser les gens circuler librement d’un coin à l’autre, pour ne paslaisser ses artistes populaires émerger pour s’exprimer par leur musique, ni par leur parole, ni par leur dessein dans les lieux publics, ne peut pas  susciter la curiosité des étrangers pour  venir consommer leur temps et leur argent. Une ville qui n’offre ni service, ni loisir et particulièrement le soir ne peut pas intéressée des visiteurs pour la découvrir.

Une ville qui n’offre pas la vie et n’aide pas à l’épanouissement ne peut pas attirer les vivants. Ces derniers sont attirés par des lieux publics vivants pour communiquer avec leur histoire et leur culture. Nos villes sont mortes et ne peuvent attirer, dans l’état actuel, que des corps sans esprits vivants.

Z.K

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • abdoul7460 dit:

      quarante ans de surplace, et ça continue. A cause d'un égo surdimmensonné de nos nationnés nous laissons f...

    Back to Top