Surconsommation ou production insuffisante

Tension autour du lait à Constantine

Si le pain est relativement disponible en ce début de Ramadhan, ce n'est sûrement pas le cas du lait, dont la quantité disponible sur le marché est loin de satisfaire la demande de ce produit, de première nécessité.

En effet, la surconsommation du lait a visiblement dépassée les prévisions des différents producteurs locaux, l'engouement effréné pour le lait, a dépassé largement le seuil habituel de la production assuré durant les mois précédents. Dès les premiers jours du Ramadhan, tôt le matin, les magasins d'alimentation générale et autres laitiers, ont été pris d'assaut par les nombreux clients.

En effet, pour dégoter les quelques sachets de lait, il faut être parmi les premiers matinaux. Toute la quantité de lait se vend à la première heure ; à 10 heures passées, point de lait pour les retardataires.

Le lait, qui reste le principal produit de consommation pour de larges couches de la population, connaît une augmentation vertigineuse. Utilisé pour la confection des sucreries tel que le flan, très prisé par les enfants et autres plats, sa production reste en deçà des besoins.

Ce qui fait monter d'un cran la tension autour de ce produit. En effet, les nombreuses familles éprouvent des difficultés pour se procurer suffisamment de lait dans certains quartiers de la ville, à l'image de Bab El Kantara, Souika, Sidi Mabrouk, Ciloc, Filali, et autres. Les longues files d'attente se forment tôt le matin, devant les points de vente, visiblement dépassés.

"A fin que tout le monde soit servi, le client n'a droit qu'à deux sachets de lait. Et même avec cette mesure, nombreux sont les clients qui sont lésés" déclare un gérant d'un magasin d'alimentation générale.

Interrogé sur ce manque en matière de lait, les responsables de (Giplait) (Ex Onalait) principal fournisseur de lait, au niveau de la wilaya de Constantine, affirment que le cap de la production habituelle est maintenir une production de 210.000 sachets de lait par jour en plus des quantités budgétisées pour 2009 assurées.

Giplait bénéficie d'un réseau de distribution efficace, 40 distributeurs assurent la distribution du lait à l'échelle de la wilaya de Constantine.

Selon les mêmes responsables, cette disproportion entre l'offre et la demande, ne s'explique nullement par l'insuffisance en production de lait, mais plutôt à cause de certains consommateurs à vouloir stocker de grandes quantités de lait.

Ce même responsable cite le cas de la nouvelle ville Ali Mendjeli, où le lait est disponible à toute heure de la journée et même tard dans la nuit.

Les principaux producteurs de lait ne semblent pas prendre toutes les dispositions nécessaires pour parer à cette situation exceptionnelle. En effet, ce scénario, pourtant prévisible, se répète à l'identique chaque Ramadhan.

Dans tous les cas, on ne peut incriminer les habitudes alimentaires des consommateurs; la surconsommation ou le stockage de ce produit, ne peuvent expliquer à eux seuls, cette situation.

On ne peut blâmer l'attitude des consommateurs, conditionnés par tant d'années de pénurie répétitives, et confrontés souvent à des situations extrêmes. Car l'abondance provoque aussi la situation inverse.

Abdelaziz Kerboua

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • habibazemoura dit:

      Merci pour m avoir laisser acceder a vos quotidiens mon journal prefere c est el acil...

    • reinformatrice dit:

      Bonjour Mes Amis Journalistes L’ASTRONOME ET MÉTÉOROLOGUE A FAIT PUBLIER EN DATE DU 19 FÉVRIER 2018 , DES NOU...

    Back to Top