Produits alimentaires : Les prix à l’importation en baisse sur les 8 premiers mois

Les prix moyens à l’importation de la quasitotalit é des produits alimentaires et agroalimentaires ont connu un recul durant les 8 premiers mois de 2015 par rapport à la même période de 2014, ce qui a contribué à la baisse de la facture des importations alimentaires du pays.

Le plus fort recul des prix à l’importation a été enregistrée pour la poudre de lait et autres matières premières entrant dans la fabrication du lait avec une baisse de l’ordre de 45%, ainsi que les huiles alimentaires brutes (- 23%), viandes (-17%), sucres et sucreries (-13%) et les céréales, semoule et farine (-5,5%), indique une note d’analyse du ministère du Commerce sur les importations algérienne.

Ces produits, qui constituent l’essentiel du groupe alimentaire avec les légumes secs et les café et thé, représentent plus de 76% des biens alimentaires importés. Les prix à l’importation des matières premières alimentaires destinées à l’industrie agroalimentaire ont baissé dans une fourchette variant entre -1% et - 39%, excepté pour ceux du blé dur (+16%).

Ces prix ont reculé de 15% pour le maïs, de 14% pour le blé tendre et de 12% pour les sucres roux. Pour les prix moyens de produits de large consommation, ils ont également marqué des baisses: riz (-29%), lait infantile (-19%), sucre blanc (- 16%) et le triple concentré de tomate (-6%). Contrairement à leur baisse enregistrée sur les six premier mois de l’année, les prix à l’importation des pâtes alimentaires ont augmenté de 16%, ainsi que le double concentré de tomate (+24%) et le thé (+4%). Côté légumes secs, les prix moyens des lentilles ont continu é leur hausse (+24%) contrairement à ceux des haricots secs qui ont diminué de 29%.

Pour ce qui est des viandes, les évolutions sont contrastées: les prix des viandes bovines réfrig érées ont reculé de 8% et ceux des poissons congelés réduits de 28%, alors que ceux des viandes bovines congelées ont augmenté de 9%. Outre les produits alimentaires, les prix moyen à l’importation du ciment ont enregistré une baisse oscillant entre -2% et -21%. Les importations réalisées sur les huit premiers mois de l’année 2015 ont atteint 35,42 milliards de dollars contre 39,37 mds usd durant la même période de l’année écoul ée (-10,02%).

Le groupe des biens alimentaires a représente environ 18% du total de ces importations avec une valeur de 6,4 milliards de dollars, en baisse de 17% par rapport à la même période de l’année précé- dente.

Concernant les importations par opérateur économique pour les produits alimentaires de large consommation, il est relevé que de janvier à août 2015, l’Office national interprofessionnel de lait (Onil) a dominé les importations de poudre de lait (52%) et l’Office algérien interprofessionnel des céréales (Oaic) à hauteur de 95% pour le blé. Les pays fournisseurs de l’Algérie en poudre de lait sont au nombre de 17 dont les trois premiers sont la Nouvelle-Zélande (42% des importations), France (13%) et Uruguay (12%).

R.M.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      Il faudrait commencer par faire la part des choses avant de remuer le couteau dans la plaie, qui est la victime et qui est le bourreau? Le ...

    • hamer dit:

      Arrêtez de polémiquer, il n'y a pas de quoi en faire tout un drame, la conjoncture actuelle est bien difficile, mais pas ...

    Back to Top