Pêche illicite en Algérie : Richesses halieutiques en danger

En raison de la non-application des lois, les réserves halieutiques de l’Algérie se retrouvent en danger. C’est le cri de détresse lancé, hier, par le président du Comité des marins-pêcheurs, Hocine Bellout, au cours d’une conférence de presse animée au siège de l’Union générale des commerçants et artisans algériens à Alger.

«La pêche illicite est destructrice représente une réelle menace pour les réserves halieutiques en Algérie», a alerté Bellout tout en précisant que «le volume de poissons péché est passé de 320.000 tonnes durant les années 80 à 72.000 tonne actuellement, imposant à l’Algérie d’importer 400.000 tonnes de poissons chaque année ».

La pollution, le non-respect des périodes de repos biologique et des normes de pêche, la surexploitation des ressources halieutiques, sont autant de facteurs qui mettent en grand danger la pérennité de la faune marine le long de la façade maritime algérienne, a encore expliqué l’intervenant, tout en précisant que «les réserves halieutiques de l’Algérie sont en voie d’épuisement».

«Bien que l’Algérie ait ratifié la convention de Barcelone portant sur la protection de la richesse halieutique en Méditerranée, nos ressources en poissons sont en voie d’extinction», a-t-il déploré, ajoutant que le non-respect de la période de repos biologique des poissons «conduira inéluctablement à chasser les poissons des côtes algériennes». D’ailleurs, à titre d’exemple, l’intervenant a fait savoir que «11 espèces de poissons sont en voie d’extinction, dont la sardine».

Ainsi, tout en notant une baisse des prix de la sardine ces derniers jours dans les marchés, Bellout a affirmé que cette baisse est «temporaire» vu que la sardine vendue n’a pas atteint la taille minimale recommandée par la législation internationale. «Ça n’arrive qu’en Algérie, c’est étonnant comment on peut vendre des sardines de 4 à 5 centimètres, lors que la taille minimale de capture de la sardine est de 11 cm», s’est-il interrogé, en déplorant le manque de contrôle, qui induit la baisse des stocks de sardine en Méditerranée.

« Bien que les lois existent, leur application laisse à désirer. Comment on permet à ces pêcheurs de faire sortir cette marchandise des ports ?», a-t-il ajouté en pointant des doigts la complicité des pouvoirs publics dans « ces crimes écologiques». Pis encore, Hocine Bellout est allé jusqu’à accuser les Gardes-côtes et les contrôleurs vétérinaires de ne pas accomplir leurs missions.

S’agissant de la pêche à la dynamite, Bellout indique qu’elle est encore pratiquée, même si celle-ci est interdite par les lois internationales. Il affirme, entre autres, que les filets interdits à la pêche, tel les dérivants, ceux à quatre bras, invisibles ou dont la grosse taille des mailles sont largement utilisés, en dépit de leur interdiction par la loi. Parmi les autres phénomènes mettant en grand danger les richesses halieutiques, le président du Comité national des marins-pêcheurs fait part de l’action «destructrice» de la pollution.

À cet effet, il a tiré la sonnette d’alarme en précisant que «la pollution est en train de faire des ravages au sein de l’écosystème marin», citant en exemple les nombreuses usines qui jettent leurs déchets en mer. «La toxicité qui en découle extermine les espèces, ou les pousse à fuir, tels les fruits de mers, très sensibles à la pollution et qui ont migré en grand nombre vers d’autres eaux», a-t-il noté. Bellout met également en cause les déversements d’hydrocarbures provoqués par des navires transitant au large du littoral national.

Lamia Boufassa

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      C'est la seule façon de bloquer la montée des Salafistes Wahabistes qui se sont accaparé des mosquées en A...

    • hamer dit:

      L'Algérie s'en sortira haut la tête, cette crise ne la concerna pas uniquement , même la France la subit et de...

    Back to Top