• Un bombardement israélien fait un carnage dans un village libanais

    Cana, 01h00 : 57 morts, 32 enfants

    Hier, l’armée israélienne est passée à un autre stade de l’horreur en bombardant un lieu où se réfugiaient des personnes incapables de fuir. Bilan provisoire, 57 personnes, dont 32 enfants, tuées.

    Lire la suite
  • Au moins 60 morts dans un raid israélien

    Qana, l’acte II de la boucherie

    Qana 1996-Qana 2006. Rien n’a changé. La même douleur. La même colère. La même détresse. Le même ennemi. L’Etat sioniste n’a pas eu la moindre hésitation à commettre un nouveau carnage à Qana. Une petite bourgade, témoin une fois de plus, de la barbarie israélienne, du terrorisme d’Etat pratiqué par le voisin sioniste et du martyre du peuple libanais.

    Lire la suite
  • PLUS DE 55 PERSONNES, EN MAJORITE DES FEMMES ET DES ENFANTS, MASSACRES DANS LEUR SOMMEIL PAR LES israeliens

    Horrible carnage à Cana

    «Le massacre de dizaines de civils libanais dans la localité doublement martyre de Cana est le témoignage accusateur de la faillite morale et politique de ceux qui font une guerre injuste au peuple libanais depuis plus de deux semaines», déclare dans un communiqué le ministère algérien des Affaires étrangères.

    Lire la suite
  • A un mois de l'expiration du délai d'application de la charte pour la paix et la réconciliation

    L’armée prépare son grand assaut

    De nombreuses sources sécuritaires, plus que jamais sur le qui-vive, nous ont indiqué que pour elles «le compte à rebours a bel et bien commencé». En effet, après 5 mois d'application de la charte pour la paix et la réconciliation nationale, avec les résultats que nous lui connaissons, les services de sécurité s'apprêtent à se mettre en phase avec la période qui viendra juste après et durant laquelle une lutte acharnée et sans merci sera déclenchée contre ce fléau.

    Lire la suite
  • MARCHE INFORMEL DE LA DEVISE :

    L’euro à 93 DA

    La hausse des températures en cette période estivale ne semble pas affecter le cours de la devise forte sur le marché parallèle. Une devise, en l’occurrence l’euro, la plus prisée, qui s’échangeait, hier au square Port-Saïd, cette célèbre bourse informelle d’Alger, entre 93 et 94 DA pour un euro. Un cours en forte baisse alors qu’il n’y a pas si longtemps l’euro s’achetait plus de 100 DA. La même tendance à la baisse marque le dollar, très demandé en général par les voyageurs qui prisent la destination Turquie ou pays du Golfe.

    Lire la suite
Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • luitmm dit:

      Jugé pour non respect du jeune, bande de sous développés ! Pour vous, Dieu est tout mais il est séparé d...

    • ossdz dit:

      Toutes ces initiatives sont bénéfiques et pour l'Etat récupérer des finances endormi par la mise. En vente ...

    Back to Top