M. Hamid Bessalah, à propos de Djezzy

"On est actuellement en contact avec OTA"

Le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, M, Hamid Bessalah, a souligné, hier, en marge de l'ouverture de (Med-It Alger) Salon international des technologies de l'information que Orascom Telecom Algérie (OTA), s'est finalement rapproché des autorités algériennes.

" On est actuellement en contact avec Orascom Telecom Algérie (OTA), pour ce qui est du groupe Orascom Telecom Holding, on n'a eu pour l'instant aucun contact direct, en revanche, on attend toujours un communiqué officiel de leur part ".

Rappelons que le ministre avait exigé récemment des propriétaires d'OTA, qui ont décidé de céder l'entreprise, à se rapprocher des autorités algériennes en vue d'appliquer les droits de préemption et les dispositions du cahier des charges.

"Ce qui est demandé et exigé, c'est que les propriétaires d'OTA se rapprochent des autorités algériennes en premier lieu, en vue d'appliquer les droits de préemption et les dispositions du cahier des charges qui prévoient que tout changement de propriétaire en matière de licence soit fait avec l'autorisation de l'autorité de l'ARPT et les pouvoirs publics", avait-il dit.

Il faut savoir que depuis quelques jours, la presse internationale a rapporté des informations sur la possibilité que l'opérateur Djezzy cède ses filiales africaines à une firme sud-africaine MTN. Dans ce sens, l'opérateur Orascom Telecom Holding (OTH) a confirmé l'existence de négociations entre la maison mère Weather Investments, et l'opérateur sud-africain, MTN.

Pour sa part, MTN a confirmé également l'information et a affirmé qu'il a entrepris des discussions avec Weather Investments en vue de l'acquisition d'une partie ou de la totalité d'Orascom Telecom Holding (OTH). Il y a lieu de rappeler, dans ce cadre, que le ministre des Finances, M. Karim Djoudi, avait confirmer la détermination du gouvernement algérien à racheter cette entreprise de téléphonie mobile.

"S'il y a une opération de cession (de Djezzy, ndlr), nous prendrons 51%. Nous exercerons notre droit de préemption et nous fiscaliserons si la transaction s'opère à 20% sur les plus-values réalisées", avait-il déclaré. Relevant que Djezzy "est une société de droit algérien et doit obéir aux règlements et aux lois algériens".

Pour rappel, des informations rapportées par la presse ont fait état de négociations avancées entre Orascom Telecom Holding et le groupe sud-africain MTN en vue de lui céder la majorité des actions de sa filiale africaine qui regroupe ses propriétés en Algérie, en Tunisie, en Egypte et au Zimbabwe, mais en gardant tout de même entre 10 et 15% des parts.

Sawiris, président du conseil d'administration de la maison mère égyptienne, maintient que la vente de Djezzy, qui assure au groupe près de 60% de ses bénéfices, ne s'effectuera qu'"à contrecoeur".

Toutefois, Orascom estimait la valeur d'OTA à près de 10 milliards de dollars, il y a quelques mois, alors qu'elle ne vaut plus que 5 à 7 milliards de dollars actuellement. L'opérateur a évalué les pertes suite aux évènements ayant suivi le match Algérie- Egypte à 60 millions de dollars.

Mounira. I.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      C'est la seule façon de bloquer la montée des Salafistes Wahabistes qui se sont accaparé des mosquées en A...

    • hamer dit:

      L'Algérie s'en sortira haut la tête, cette crise ne la concerna pas uniquement , même la France la subit et de...

    Back to Top