Monnaie : Le dinar algérien à son plus bas niveau

Le dinar algérien poursuit sa décente aux enfers. Hier, la monnaie nationale a touché un nouveau plus bas historique face au billet vert, à 101,95 dinars pour un dollar. Jamais depuis l'indépendance le dinar n'est descendu à un tel niveau face à la monnaie américaine.

Face à la monnaie unique européenne, il ne fait pas mieux : à 113,26 dinars pour 1 euro, il est à son niveau le plus bas en glissement annuel (52 semaines). Cet excès de faiblesse du dinar est en partie lié à la baisse des prix du pétrole. Les hydrocarbures représentent plus de 95 % des exportations algériennes. 

La valeur du dinar est de ce fait étroitement liée au cours du brut. Or, ces derniers ont perdu plus de 50% en un an. Actuellement, le baril est à son niveau le plus bas depuis six ans. D'ailleurs, l'Algérie n'est pas le seul pays pétrolier qui a vu sa monnaie baisser ces derniers mois. Hormis l'Arabie saoudite, la quasi-totalité des pays pétroliers ont dévalué. Mais la faiblesse du dinar n'est pas seulement liée à la faiblesse des revenus en devise issus du pétrole.

Cette dévaluation que le gouvernement refuse d'assumer publiquement vise d'autres objectifs : augmenter artificiellement les recettes de l'État en dinar et donc réduire un déficit budgétaire qui s'annonce colossal pour 2015 et tenter de réduire les importations en rendant les produits achetés à l'étranger plus cher.

Mais cette stratégie, si elle arrange momentanément les affaires du gouvernement, risque de peser sur l'activité économique. " Nos prévisions les plus pessimistes ont été faites sur la base d'un dollar à 85 dinars pour l'année 2015. Nous sommes au milieu de l'année et le dollar est presque à 105. Nous sommes inquiets pour la suite ", explique un chef d'entreprise. 

La Banque d'Algérie, qui répète que le dinar n'a pas subi de dépréciation, est de plus en plus critiquée dans les milieux d'affaires. " Elle devrait s'exprimer pour nous dire à quoi nous attendre en matière de change. Elle doit aussi permettre les achats à terme de devise et les couvertures des risques de change ", conclut le chef d'entreprise.

M.W.B.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      Arrêtez de polémiquer, il n'y a pas de quoi en faire tout un drame, la conjoncture actuelle est bien difficile, mais pas ...

    • hamer dit:

      M l'économiste a raté une occasion en or de se taire, on l'aurait sollicité pour un éventuel portefeui...

    Back to Top