Marché des changes : La santé du dinar ne s’améliore pas

Hier, sur le marché interbancaire des changes, la monnaie nationale accentuait ses pertes face au dollar, pourtant en mauvaise posture sur le marché international face à l’euro ; ce qui renseigne d’un nouvel ajustement de la Banque d’Algérie.

A l’ouverture hebdomadaire du marché des changes, la valeur du dollar a grimpé à 113,52 dinars à l’achat et à 120,45 DA à la vente. Durant la semaine allant du 5 au 11 novembre 2017, la valeur du billet vert était fixée à 113,45 DA à l`achat et à 120,38 DA à la vente. Il s’agit là d’un nouveau plus bas jamais atteint face à la monnaie américaine. Le dinar entame la semaine par une évolution positive face à l’euro, évoluant en proportion presque similaire que celle de la semaine dernière.

La monnaie nationale grappille à peine quelques sous, mais reste très fragile tant il est vrai que l’érosion de sa valeur est une tendance de fond qui devrait s’installer dans la durée. La valeur de l’euro est de 131,93 DA à l’achat et de 140,01 dinars à la vente, lit-on sur les tableaux des changes de la banque centrale.

Durant la semaine allant du 5 au 11 novembre 2017, la valeur de l`euro était de 132,12 DA à l’achat et de 140,22 DA à la vente. La dépréciation semble s’ancrer et la banque centrale semble avoir de plus en plus la main légère quant il s’agit d’ajuster les cours du dinar en fonction de l’évolution des fondamentaux de l’économie. Il ne faut pas se leurrer, le salut, tant pour l’économie en général que pour la valeur du dinar, ne viendra que du marché pétrolier.

Sur ce plan, les analystes et traders se gardent d’interpréter la hausse des prix de ces derniers jours comme étant une tendance lourde du marché sur laquelle il faudra bâtir les espoirs d’une relance réelle des cours. Il faut être très clair, même avec des prix supérieurs à 60 dollars le baril, cela n’aura pas un impact majeur sur les cours du dinar car les promesses de réformes budgétaires ne semblent pas être une priorité pour le gouvernement et les fondamentaux risquent de s’enliser dans les tendances baissières. La dépréciation de la monnaie nationale est nettement plus visible si l’on s’amuse à comparer les taux actuels avec ceux d’il y a un moins et ceux d’il y a une année.

En variation mensuelle (la semaine allant du 15 au 21 octobre 2017), la valeur du dollar était fixée à 112,04 DA à l’achat et à 118,88 DA à la vente, tandis que la valeur de l`euro était de 132,36 DA à l’achat et de 140,48 DA à la vente. Il y a une année (du 13 au 19 novembre 2016), la valeur du billet vert était fixée à 109,02 DA à l’achat et à 115,67 DA à la vente, alors que la valeur de la monnaie unique était de 118,77 DA à l`achat et de 126,06 DA à la vente.

Si les cours du brut se maintiennent à des niveaux supérieurs à 60 dollars le baril dans les semaines qui viennent, le dinar ferait au mieux du surplace sur le marché des changes en l’absence de réformes structurelles majeures. L’horloge tourne et consomme un temps précieux sans que le plan de réformes devant accompagner la planche à billets ne soit présenté. 

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      Arrêtez de polémiquer, il n'y a pas de quoi en faire tout un drame, la conjoncture actuelle est bien difficile, mais pas ...

    • hamer dit:

      M l'économiste a raté une occasion en or de se taire, on l'aurait sollicité pour un éventuel portefeui...

    Back to Top