Les chiffres des accidents toujours aussi alarmants: Les routes de plus en plus meurtrières

La situation empire de plus en plus et l’indiscipline des conducteurs reste la principale cause, en plus de l’état des véhicules et des routes et la négligence des piétons. Les accidents de la route ne tarissent pas, bien au contraire. Nos routes sont de plus en plus meurtrières, tuant hommes, femmes et enfants. Les taux ont atteint leur paroxysme et le nombre de tués sur nos routes ne cesse d’augmenter malgré les différents plans de lutte contre ce fléau.

Des chiffres faramineux en hausse ces dernières années, essentiellement en raison du comportement des conducteurs. Le code de la route n’est pour ainsi dire plus du tout respecté par un grand nombre de piétons et conducteurs, ce qui a donné lieu à des résultats proprement dramatiques. Le nombre de morts ne baissera significativement et durablement que le jour où le gouvernement prendra enfin conscience que la sécurité routière repose sur trois principes indissociables : un automobiliste raisonnable, un véhicule en bon état et une route bien entretenue.

En dépit des campagnes de sensibilisation entreprises en vue d’arrêter l’hémorragie sur nos routes, ou du moins atténuer le phénomène, on constate toujours une progression alarmante. Le non-respect du code de la route est devenu monnaie courante. Les feux rouges dans les périmètres urbains ne servent plus à rien. Les panneaux de signalisation sont devenus inutiles. Malgré les appels à la vigilance lancés à travers les différents canaux de communication, la route demeure meurtrière.

Malheureusement, les accidents de la route font désormais partie du quotidien des Algériens. Pas un jour ne se passe sans son lot d’accidents avec des bilans lourds enregistrant plusieurs morts et blessés. En seulement 24 heures, pas moins de quatre personnes ont trouvé la mort et 12 autres ont été blessées dans plusieurs wilayas du pays, a indiqué hier la Protection civile dans un communiqué. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Ain Defla avec le décès d’une personne et des blessures à 03 autres suite au renversement d’un véhicule léger suivi d’un incendie survenu sur la RN 14 commune de Bir Ould Khlifa, précise la même source.

D’autre part dans un autre bilan, la même source a annoncé la mort de vingt et une personnes et 1 232 autres blessées dans 1 039 accidents de la circulation survenus du 1er au 7 octobre dans plusieurs wilayas du pays. La wilaya de Blida déplore le bilan le plus lourd avec le décès de 3 personnes alors que 53 autres ont été blessées, suite à 50 accidents de la route. Par ailleurs, Ahmed Naït El Hocine, le directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière, avait pointé du doigt sur les ondes de la radio, les jeunes conducteurs, qui sont responsables de près de 35% du nombre total des victimes.

Et d’ajouter : «Les conducteurs ayant des permis de conduire de moins de 5 ans représentent 50% des conducteurs impliqués dans des sinistres». Il a souligné, dans ce sens, l’importance de relever le niveau de formation des futurs conducteurs et de lutter contre le phénomène des permis de complaisance pour agir dans le sens d’une diminution des sinistres routiers. Le code de la route n’est pour ainsi dire plus du tout respecté par un grand nombre de piétons et conducteurs, ce qui a donné lieu à des résultats proprement dramatiques. Avec les nouvelles mesures coercitives à l’égard des personnes contrevenant aux règles de conduite, notamment l’augmentation des amendes forfaitaires aux infractions de la route et la mise en place du permis à points, l’invité a espéré de meilleurs résultats.

Meriem Benchaouia

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • algerien75 dit:

      Bonjour, Fervent fan de l'Emission heddaf TV, je trouve scandaleux les interventions d'Ali Bencheikh à qui j'avais ...

    • ami dit:

      J'ai de l'estime pour le journal Liberté (pour son histoire surtout). Cependant, cet article n'est pas du journalisme....

    Back to Top