Les médecins résidents campent sur leurs positions: Pas d’arrêt de la grève en perspective

Pas d’arrêt de la grève en perspective pour les médecins résidents. La réunion nationale du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) a été consacrée à l’examen des actions à entreprendre pour maintenir la pression sur le ministère de la Santé.

Les représentants des résidents sont formels : il n’a jamais été question de tenir une réunion pour décider de l’arrêt de la grève. La réunion qui a regroupé hier les représentants des résidents des différentes wilayas a été consacrée à planifier des actions afin de faire aboutir l’ensemble de leurs revendications.

Le Dr Yellès, porte-parole du Camra, explique qu’au terme d’une grève de plus de deux mois, aucune revendication n’a été satisfaite. Dernière préoccupation en date, le statut dont un brouillon a été remis mercredi aux résidents.

Une mouture qui ne satisfait pas les résidents puisque les points relatifs à l’activité syndicale posent problème aux résidents qui demandent des clarifications au ministère de tutelle. Concernant le service civil, c’est le statu quo. La commission installée par le département d’Ould Abbès devait se réunir mercredi.

La réunion avait alors été reportée à dimanche sous prétexte que les représentants des deux chambres du Parlement n’avaient pas encore désigné leurs représentants. Hier, les résidents apprenaient que, finalement, la rencontre n’aura lieu que lundi.

Les résidents exigent un changement de la dénomination de ladite commission. Ils proposent de l’appeler «commission de replacement du service civil» et insistent pour que les noms proposés par les résidents y siègent.

Le Camra s’inquiète également des menaces qui pèsent sur les résidents. Des professeurs ont brandi la menace de ne pas valider l’année pédagogique. Des sanctions qui n’entament en rien la détermination des résidents à aller jusqu’au bout de leur combat.

Mercredi dernier, ils se sont rassemblés face au ministère de tutelle en réponse aux menaces proférées par le ministre de la Santé. Ce dernier, en plus d’avoir donné instructions pour interdire tout rassemblement et affichage à l’intérieur des structures de santé, avait menacé de révoquer les grévistes. Les résidents ont réclamé le départ du ministre de la Santé.

N. I.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      Arrêtez de polémiquer, il n'y a pas de quoi en faire tout un drame, la conjoncture actuelle est bien difficile, mais pas ...

    • hamer dit:

      M l'économiste a raté une occasion en or de se taire, on l'aurait sollicité pour un éventuel portefeui...

    Back to Top