Suppression du crédit auto, taxe sur le véhicule, délocalisation du port d'Alger…

Les concessionnaires poussés vers la sortie ?

La congestion dont souffre le port d’Alger a contraint ses responsables à ne plus accepter le débarquement de véhicules des concessionnaires automobiles. Ces derniers avaient un délai de trois mois qui expire début octobre pour quitter le port d’Alger et choisir d’autres ports pour le débarquement de leurs marchandises (véhicules).

Cette décision est qualifiée « d’aberrante » par les concessionnaires automobiles qui estiment que le délai de trois mois est « trop court » pour permettre la délocalisation de leurs logistiques.

Pour Noureddine Hassaim, directeur général de Toyota Algérie et néanmoins membre de l’Association des concessionnaires automobiles d’Algérie (AC2A) que nous avons rencontré à Alger, les concessionnaires automobiles ne sont pas contre le principe de la délocalisation, mais, en revanche, ils déplorent le fait que l’entreprise du port d’Alger ne leur accorde pas un délai suffisant leur permettant d’effectuer l’opération de délocalisation.

Il a estimé qu’il est «plus qu’aberrant de demander la délocalisation des dizaines d’hectares de stockage de véhicules et créer des logistiques et de nouvelles zones sous douanes».

Pour lui, la période de trois mois accordée aux concessionnaires ne suffit même pas à faire une prospection et trouver les terrains sur lesquels il faudrait construire ces zones. Les concessionnaires automobiles disent ne pas comprendre pourquoi le gouvernement les presse à quitter le port d’Alger en l’espace de trois mois.

Le DG de Toyota Algérie a estimé que « si les pouvoirs publics ont accordé un délai d’une année aux concessionnaires automobiles pour changer de port, ça aurait été compréhensible ».

« Il est inconcevable, a-t-il ajouté, de sommer les concessionnaires automobiles de changer de port de débarquement de leurs véhicules en un délai si court d’autant plus qu’une telle opération nécessite le recrutement et la formation de personnels ». À ce propos, Noureddine Hassaim a souligné que les concessionnaires automobiles ne doivent pas être assimilés aux « trabendistes du cabas ».

Plus explicite, notre interlocuteur a fait savoir que Toyota Algérie fait travailler pas moins de « 100 personnes dans la logistique des véhicules. Mais, a-t-il dit, avec la décision du port d’Alger de cesser de recevoir les arrivages de véhicules, les concessionnaires sont contraints de procéder à des compressions d’effectifs ».

À ce propos, Toyota Algérie, prévoit, d’ores est déjà, selon son DG, le licenciement de 70% du personnel activant dans la logistique. Un tel scénario est envisageable chez tous les concessionnaires a fait remarquer Hassaim, expliquant que la logistique est un département qui absorbe une masse considérable d’ouvriers.

Afin d’éviter que les choses n’arrivent à ce stade et ainsi préserver les emplois, l’AC2A demande au gouvernement le report de sa décision pour permettre aux concessionnaires de se réorganiser. En outre, Noureddine Hassaim se dit ne pas comprendre le fait de ne pas laisser le choix du port de débarquement pour les concession naires.

Pour étayer ses dires, il a estimé qu’il est plus pratique pour Toyota Algérie de recevoir sa marchandise (véhicules) au port de Annaba puisqu’il possède une succursale au niveau de cette wilaya que d’aller décharger sa cargaison au port de Djendjen dans la wilaya de Jijel. En définitive, les mesures se multiplient qui tendent toutes à réduire la marge de manoeuvre des concessionnaires.

L'Etat, ayant soudainement pris conscience qu'il y aurait, foncièrement, plus à perdre qu'à gagner avec eux, les pousse-t-il vers la porte de sortie ? D'autant que l'orientation politique globale de ces derniers jours se recentre autour de l'encouragement du produit local !

Hacène Naît Amara

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • reinformatrice dit:

      Bonjour Mes Amis Journalistes L’ASTRONOME ET MÉTÉOROLOGUE A FAIT PUBLIER EN DATE DU 19 FÉVRIER 2018 , DES NOU...

    • yasser2018 dit:

      Nos chers amis Journalistes Nous vous écrivons pour vous alerter sur le fait que L'Astronome et Mété...

    Back to Top