Le remaniement ministériel, une option toujours d’actualité

L’équipe Belkhadem connue en juillet

Le staff sur lequel s’appuiera le tout nouveau chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem pour concrétiser le programme du président de la République sera connu «en juillet et au plus tard début août», avons-nous appris, hier, de bonnes sources.

Pris de court par la démission surprise de Ahmed Ouyahia, le président de la République n’a pas jugé utile de procéder à un remaniement ministériel tout de suite après la désignation de Belkhadem. Nos sources précisent que Abdelaziz Bouteflika a voulu donner le temps à son nouveau chef du gouvernement d’élargir le plus possible les consultations pour former un cabinet de «technocrates» qui sera charger de mener à bien les chantiers en souffrance dans tous les domaines. L’on se rappelle que Abdelaziz Belkhadem, aussitôt sa désignation à la tête du gouvernement annoncée, a déclaré avoir engagé les «consultations dès cette après-midi». Or, surprise, le président de la République a reconduit tout le staff de Ouyahia en y ajoutant le nom de son conseiller El-Hachemi Djiar pour occuper le secteur de la communication resté vacant. Nos sources indiquent cependant que «ce n’est que partie remise et que le remaniement de l’exécutif aura bel et bien lieu cet été». On précise même que les ministres du RND qui ont été publiquement savonnés par le président lors de sa sortie algéroise feront pour l’essentiel les frais du changement d’équipe. L’on s’attend également à une présence moins importante des ministres du parti de Ouyahia.
En effet, Abdelaziz Belkhadem mise sur un dosage politique en associant, pour la première fois, des partis qui ne font pas partie de l’Alliance présidentielle. Nos sources citent le PRA et le MRN et probablement le FNA qui feraient leur entrée dans un gouvernement à forte coloration islamo-conservatrice.
Cela présuppose la fin de l’Alliance présiddntielle telle qu’elle a été jusque-là présentée puisque d’autres forces politiques, qui ne partageaient pas ses visions, participeront au pouvoir. Les observateurs n’excluent pas non plus le retrait, pur et simple, du RND histoire de marquer ses distances vis-à-vis de Belkhadem dont la feuille de route est de réviser la constitution pour offrir un 3ème mandat à Bouteflika et s’auto offrir un poste de vice-président. Une option que rejette catégoriquement le parti de Ouyahia et qui constitue l’une des plus importantes causes de sa démission de la chefferie du gouvernement. Le semaines prochaines renseigneront davantage sur les intentions de Belkhadem.

Amine Makri

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • reinformatrice dit:

      Bonjour Mes Amis Journalistes L’ASTRONOME ET MÉTÉOROLOGUE A FAIT PUBLIER EN DATE DU 19 FÉVRIER 2018 , DES NOU...

    • yasser2018 dit:

      Nos chers amis Journalistes Nous vous écrivons pour vous alerter sur le fait que L'Astronome et Mété...

    Back to Top