Me Karim Benkadoum, avocat des non-jeûneurs d’Ouzellaguen :

“Le verdict sera en fonction de la mentalité du juge”

Comme annoncé dans notre précédente édition, c’est effectivement, aujourd’hui, que douze prévenus comparaîtront devant le tribunal d’Akbou pour le chef de non-respect du jeûne sacré musulman.

Ils ont été arrêtés, mardi, à la faveur d’une descente de la police agissant suivant  une pétition de voisins incommodés par des relents de cuisson en provenance d’un local à usage commercial situé au marché d’Ighzer Amokrane, dans la commune d’Ouzellaguen.

Le propriétaire des lieux a été immédiatement placé sous mandat de dépôt. Me Karim Benkadoum, avocat de ce dernier,  explique que l’article 144 bis 2 du code pénal retenu contre son mandant ne peut valablement s’appliquer aux faits car, estime-t-il, l’intention de nuire à la religion musulmane n’est pas établie.

“Même si mon client assume ne pas pratiquer le Ramadan, il nie toute idée d’atteinte ostentatoire à la religion musulmane”, indique l’avocat, joint hier par téléphone. Ce dernier souligne que c’est son propre client qui a ouvert les portes de son local aux policiers et qu’à ses dires, ceux-ci  y ont  effectivement trouvé des denrées alimentaires mais pas d’aliments apprêtés à la consommation.

Il estime, en outre, que l’article 89 du code des procédures pénales ne permet pas de prendre en considération les témoignages à charge des autres prévenus qui, dans des aveux assez contradictoires, créditent grosso modo la thèse d’un service de restauration.

Sur un plan plus général, l’avocat entend s’appuyer sur les dispositions de la Constitution qui garantissent clairement la liberté du culte et d’opinions.
Pour l’anecdote, Me Karim Benkadoum note qu’un lieu de culte chrétien a bien pignon sur rue à quelques encablures seulement du lieu où s’est effectuée la descente de police de mardi.

Installée sur la RN 26, non loin du marché d’Ouzellaguen, la paroisse protestante de Boutagout reçoit effectivement des cohortes d’ouailles à chacune de ses messes dominicales. “Faut-il aussi arrêter tout ce beau monde au prétexte qu’il ne pratique pas le Ramadan ?”, ironise l’avocat.

Au regard de l’arsenal juridique et constitutionnel algérien, l’avocat estime que le pouvoir discrétionnaire des juges est des plus importants devant ce type d’affaires. “Le verdict sera en fonction de la mentalité du juge !”, anticipe le défendeur. Les prévenus risquent, selon les dispositions de l’article 144 bis 2 du code pénal, des peines d’emprisonnement allant de trois à cinq ans et des amendes de 50 000  à 100 000 DA.

La section de Béjaïa de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme entend déléguer un observateur à l’audience. Pour rappel, deux personnes de confession chrétienne demeurent toujours  poursuivies pour non-respect du Ramadan à Ain El-Hammam, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Une première audience avait été reportée suite à une grande manifestation de soutien de la population.

Le ministre des Affaires religieuse a récemment clamé avec fracas  que la liberté religieuse n’est pas de mise en Algérie.
Inquiets de ces développements, beaucoup se mobilisent et notamment sur les réseaux sociaux en faveur du plein respect de la liberté du culte telle que garantie par la Constitution.

M. Bessa

Commentaires [1]

  1. luitmm  - 20/09/2017 à 12:28

    Jugé pour non respect du jeune, bande de sous développés !
    Pour vous, Dieu est tout mais il est séparé de sa créature ??
    Ah, bon ? Attention, il ne faut rien mettre à côté de Dieu car Dieu est le plus grand. (...)
    - Plus grand que qui ?
    Ah, c tout ! il est le plus grand. - D'accord.
    Donc nous on est petit, quoi. - Oui
    D'accord
    Plus petit que Dieu qui est tout ? - Oui
    - Donc nous on est plus petit ? Et Dieu est plus grand ?
    Ah mais oui je te dis, c'est ça ! Arrête à la fin avec tes questions.
    - Non mais c'est que je me disais juste que si Dieu est tout... tout est Dieu, non ? En somme que rien ne peut ne pas être Dieu et qu'ainsi l'association est la vérité et le péché est la dissociation de soi avec Soi ? L'erreur est de se croire séparé.

    Et là le mec s'est rasé la barbe et il s'est converti au christianisme.

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      C'est la seule façon de bloquer la montée des Salafistes Wahabistes qui se sont accaparé des mosquées en A...

    • hamer dit:

      L'Algérie s'en sortira haut la tête, cette crise ne la concerna pas uniquement , même la France la subit et de...

    Back to Top