Le retour de Vahid fait peur aux bras cassés

Il ne se passe pas un jour depuis la dernière nouvelle défaite des Verts essuyée à Lisbonne sans que l’on annonce dans les médias des nouvelles du dossier du nouveau sélectionneur des Verts.

Le plus étonnant dans tout cela c’est que Madjer est toujours en poste, mais Zetchi ne semble plus se soucier de cela et a décidé d’entamer la prospection et les recherches en vue d’assurer un meilleur coach possible aux Verts. Le nom de Vahid Halilhodzic a été cité en grande pompe par les médias, à Compétition, on n’a pas arrêté d’en parler, au point où on vous faisait part de l’intérêt du Bureau fédéral pour le héros du Mondial 2014 le jour même du match contre le Portugal.

La FAF veut bien recruter Vahid, c’est même la priorité du président Kheireddine Zetchi, qui rêve de le faire revenir et de lui accorder les rênes de la sélection, sauf qu’à la FAF, ou même ailleurs, il existe un autre front, créé par une autre partie qui n’a pas les mêmes objectifs et qui ne pense qu’à ses propres intérêts, ces personnes-là sont en train de faire leur possible pour barrer la route au retour du Bosnien chez les Verts car il les dérange.

Déjà menacés

Dès la parution du nom de l’ancien sélectionneur du Japon, et au moment où le peuple a commencé à jubiler et se féliciter d’une telle initiative, celle de faire revenir le plus algérien des Bosniens à la tête de l’EN, dans l’autre camp la peur a pris place, des proches de la FAF se sont carrément sentis menacés par ce possible retour, parmi eux des personnes qui ont déjà cette image du coach qui ne badine pas avec la discipline et qui leur mènera à nouveau la vie dure, tandis que d’autres, des nouveaux débarqués dans l’organigramme de la FAF, ont commencé à trembler à l’idée de devoir faire leur boulot sans relâche et sans tricher, cela faisait partie de leur quotidien depuis un moment, ils ont peur de se détacher de leur monde parfait que ce soit sous les ordres d’Alcaraz ou même avec Madjer qui les caressaient dans le sens du poil.

Intrus

Le départ de l’ancien bureau remplacé par le nouveau a donné naissance en effet à certains mauvaises habitudes que ce soit dans la gestion de la FAF, celle de l’EN ou même ce qui suit à l’image d’un CTN où l’on vient jouer des matches amicaux quand on veut sur les pelouses censées être préservées pour les joueurs, idem pour quelques autres mauvaises habitudes dans l’entourage de l’EN, de X ou Y qui s’invitent dans les vestiaires, ou encore dans les chambres des joueurs, dans les hôtels, sans parler du va-et-vient devenu ‘’normal’’ depuis le départ de Vahid, de vieilles mauvaises habitudes qui cesseraient en cas de retour du sélectionneur, sans oublier certaines choses que le coach pourrait exiger et qui vont à l’encontre du ‘’mode de vie’’ de certains intrus.

Panique

Tout cela explique le mouvement qui est en train de prendre forme et dont le but est d’écarter Vahid de l’EN, les paresseux et les bras cassés ont mis la main dans la main pour rendre le retour de très discipliné coach impossible, car ça va être la fin pour eux, et bien évidemment, tous les moyens sont bons pour barrer la route, quitte à se lancer à la recherche de nouveaux coachs, et même en explorant la piste d’un entraîneur déjà en poste à l’image de Gourcuff qui avait été chassé de l’EN après une nette dégradation des résultats et surtout du style de jeu des Verts, cela ne semble pas important, aux yeux de ceux qui ont décidé de le sonder étant donné que l’option leur permettra de continuer à traire la vache et boire son lait sans être dérangés.

En attendant, les pistes sont chaque jour plus nombreuses, des CV de coachs arrivent au bureau de la fédération, 2 nouveaux noms de coachs français viennent d’être proposés à Zetchi, au grand bonheur des opposants de la réussite qui sont prêts à dire oui à tout le monde, sauf à celui qui compromettra leur avenir avec la sélection.

M. A.

Elle a rendu publiques les dispositions sans approbation du BF: La bourde de la DTN

Avant-hier, la FAF, à travers sa DTN, a annoncé les dispositions du déroulement des championnats professionnels L1 et L2 et de celui des jeunes catégories. Ces nouvelles dispositions ne sont en fait qu’un projet qui devait être soumis à approbation, par le Bureau fédéral seule partie habilitée à donner son feu vert pour passer à l’application du projet.

La DTN, qui a travaillé sur ces dispositions et une fois avoir terminé les derniers réglages, s’est empressée à aller publier le communiqué, sans savoir qu’elle devait d’abord exposer son projet à Zetchi et les 12 membres de son bureau, une publication qui a fait des mécontents, puisqu’on croit savoir qu’au niveau de la FAF, ça a fait des mécontents, l’on ignore encore pourquoi la DTN a agi de la sorte, était-ce parce qu’on ignore la procédure ou bien c’était fait exprès et dans un but bien précis, une chose est certaine, c’était la première sortie dans ce cadre de la DTN, celle-ci sera plus expérimentée à l’avenir.

Proche de Nottingham Forest - Soudani : «Il y a bien contact avec des clubs anglais»

L’attaquant international algérien, confirme qu’il a bel et bien des contacts avec des clubs anglais, où il est annoncé proche de Nottingham Forest.

Hilal Larbi Soudani a tout remporté cette saison en Croatie. Il finit d’ailleurs meilleur joueur du championnat croate dans une cérémonie qui s’est déroulée cette semaine. Ce dernier voudrait maintenant changer d’air et plusieurs clubs le veulent lors de ce mercato d’intersaison. Comme nous l’avions indiqué dans ces mêmes colonnes, il est la cible de Nottingham Forest en Angleterre. Son nom circule en force du côté du club et les supporters s’imagine déjà avec l’attaquant international algérien au sein de leur équipe. Il faut savoir que la direction de la formation anglaise a tenté d’approcher le joueur à quelques reprises après la fin de la saison et ce ne serait pas le seul club intéressé.

Dans une interview accordée à un média croate, l’attaquant des Verts a déclaré : «Il y a des contacts en Angleterre. Pour le moment je dois attendre et après on verra bien ce qui se passera.» Après sa très bonne saison où il a une nouvelle fois réussi à s’imposer comme le meilleur attaquant de son équipe et du championnat, Larbi Hilal Soudani voudrait continuer sur sa lancée et retrouvé un bon club afin de tenter de faire mieux et surtout de continuer au plus haut niveau. L’idée de jouer en Angleterre ne semble pas lui déplaire, mais reste à savoir si l’offre de Nottingham Forest va le convaincre de signer un contrat pour la prochaine saison. Il n’est pas sûr que le challenge de la formation anglaise l’attire vraiment et il continue à étudier toutes les pistes.

«Des clubs arabes me veulent aussi»

L’attaquant international algérien est aussi la cible de clubs arabe, en Arabie Saoudite ou encore au Qatar. En tout cas, il le confirme lors de son interview : «Il n’y a pas qu’en Angleterre que je suis ciblé, je sais qu’il y a aussi des clubs arabes, mais pour le moment, rien de concret ne c’est passé et on verra où ça va me mener.» A 30 ans, Larbi Hilal Soudani, pense aussi à préparer sa retraite.

Même s’il est encore en pleine forme, une offre d’un club arabe pourrait l’intéresser après avoir évolué cinq années en Croatie. Ce qui est sûr, c’est que pour le moment il n’écarte aucune offre et même s’il est encore sous contrat avec le Dinamo Zagreb, il semble enfin prêt à changer d’air. Il a d’ailleurs déclaré : «Je suis arrivé au Dinamo il y a cinq ans, j'ai fait de mon mieux ici. J'ai apprécié Zagreb, rencontré des gens formidables, merci à tous ceux qui m'ont reçu.»

«Je serai en retard pour la reprise»

L’attaquant des Verts a aussi répondu à la question sur la reprise des entraînements et s’il sera présent avec le reste du groupe : «Je serai un peu en retard. Je n'ai pas eu de jours libres, après cette longue saison, j'ai rejoint l’équipe nationale. Maintenant j'ai vraiment besoin d'un peu de repos, je pense que je le mérite.» Il est vrai que Hilal Soudani n’a pas eu beaucoup de repos depuis le début de la saison et veut maintenant profiter de quelques jours de vacances. Cependant, reste à savoir s’il sera vraiment présent à la reprise où s’il optera pour un nouveau club.

Julian Nagelsmann : «A Liège, Belfodil était très bon»

L’entraîneur de Hoffenheim, Julian Nagelsmann, confirme qu’il suivait Ishak Belfodil depuis un long moment et qu’il comptera sur lui lors de la prochaine saison.

Après une première saison compliquée en Allemagne, Ishak Belfodil n’a pas eu de mal à trouver un bon club où rebondir lors de la prochaine saison. Comme tout le monde le sait, ce dernier était la propriété du Standard de Liège avant d’être prêté à Werder Brême. Cependant, il n’a pas réussi à s’imposer et a même fini par quitter le club sur de mauvais termes. Sa direction qui voulait le garder a dû se plier à la demande de l’entraîneur qui ne voulais plus de lui après son comportement à l’entraînement.

Il faut savoir qu’Ishak Belfodil n’a pas apprécié sa mise à l’écart et qu’il n’avait pas eu sa chance pour s’imposer. En tout cas, il a rapidement réussi à rebondir et il n’a pas eu à revenir en Belgique, il restera en Bundesliga, où il a signé un contrat avec Hoffenheim. Le jeune entraîneur de la formation allemande, Julian Nagelsmann, s’est exprimé au sujet du choix de l’attaquant des Verts et que son arrivée n’était pas le fruit du hasard : «Ishak avait réussi une très bonne saison à Liège. D’ailleurs à cette époque, il avait des offres à huit chiffres de la part de club évoluant en Premier League.

Pour diverses raisons, les joueurs disparaissent parfois des radars, mais ce n’est pas pour autant qu’on les oublie. On les garde toujours dans le viseur.» L’entraîneur de Hoffenheim confirme ainsi qu’il suivait l’attaquant international algérien depuis un long moment et qu’il était la cible du club depuis sa bonne saison au Standard de Liège. Ce qui est sûr, c’est que l’entraîneur de la formation allemande évoluant en Bundesliga comptera sur Ishak Belfodil lors de la saison prochaine. De son côté, l’attaquant des Verts veut s’imposer et relancer sa carrière afin de retrouver l’équipe nationale.

 

Oukidja signe 3 saisons à Metz

Le gardien de but algérien, Alexandre Oukidja, s’est engagé officiellement hier avec le FC Metz pour une durée de trois ans.

Comme dévoilé lors de notre dernière édition, Aleandre Oukidja a finalement rejoint le FC Metz dans un transfert définitif après de longues négociations. Ce dernier a décidé de quitter le Racing de Strasbourg où il était considéré comme le gardien numéro 2 de son équipe. A 30 ans, le gardien de but algérien veut s’imposer dans un bon club et surtout réussir une bonne saison. Il a d’ailleurs opté pour Metz où il aura la chance de jouer comme numéro 1 et gagnera en temps de jeu. Il faut dire que ce dernier est bien décidé à rejoindre l’équipe nationale et à se faire remarquer par le sélectionneur national. Il veut à tout prix atteindre la sélection alors qu’il semble être au meilleur de sa forme.

En optant pour Metz, Alexandre Oukidja décide de rester en France dans un championnat qu’il connaît très bien. Il était pourtant la cible de clubs en Bundesliga, mais ce n’était que pour être gardien numéro 2 encore une fois. Ce dernier avait déclaré que le challenge allemand pourrait l’intéresser et qu’il allait tenter de détrôner le gardien numéro un, mais il a finalement abandonné l’idée de signer en Allemagne. A Metz il s’assure une place afin de gagner en temps de jeu et de se faire remarquer par le sélectionneur national. Ce qui est sûr, c’est qu’avec la crise de gardien de but que traverse la sélection depuis un moment, Alexandre Oukidja pourrait être une bonne solution.

Il a poussé Didillon vers la sortie

L’arrivé d’Alexandre Oukidja à Metz a poussé le gardien Thomas Didillon vers la sortie après dix ans au sein du club. La direction de Metz a décidé de faire quelques changements au poste de gardien de but et fera donc confiance à Oukidja pour les prochaines années. Cette saison, le gardien de but algérien a été titularisé 17 fois en Ligue 1 et le RC Strasbourg lui proposait une prolongation de contrat de deux ans, mais toujours en tant que gardien numéro 2. Il a donc préféré le challenge que lui offre Metz où il s’est engagé pour les trois prochaines saisons et avec l’objectif à court terme de retrouver la Ligue 1.

Les négociations entre Ferhat et Nice se poursuivent

Nice a trouvé le successeur de Lucien Favre en engagent Patrick Vieira pour les trois prochaines saisons hier. Alors que la priorité était de trouvé un nouvel entraîneur, la direction niçoise peut maintenant se tourner vers l’arrivée de nouveaux joueurs. Comme tout le monde le sait, Zinedine Ferhat est dans le viseur de l’OGC Nice depuis la fin de la saison.

La formation française évoluant en Ligue 1, voudrait se renforcer et veut s’attacher les services du meilleur passeur de la Ligue 2. L’ex-international de l’USMA n’est pas contre de rejoindre un club de Ligue 1, après avoir fait ses preuves avec le Havre. Il a d’ailleurs raté l’accession lors du match barrage et ne veut plus rester en Ligue 2. Après son retour de l’équipe nationale et la désignation du nouveau coach pour Nice, les négociations vont pouvoir se poursuivre et la signature d’un contrat devrait se faire dans les prochains jours.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • reinformatrice dit:

      Bonjour Mes Amis Journalistes L’ASTRONOME ET MÉTÉOROLOGUE A FAIT PUBLIER EN DATE DU 19 FÉVRIER 2018 , DES NOU...

    • yasser2018 dit:

      Nos chers amis Journalistes Nous vous écrivons pour vous alerter sur le fait que L'Astronome et Mété...

    Back to Top