Il fustige MondeAfrique et envisage d'ester en Justice Nicolas Beau: Le général Ghediri, nie avoir rencontré les services américains à Paris pour parler de la succession de Bouteflika

A la suite d’un article sur une supposée rencontre entre le général algérien proche de l’ancien DRS, Ali Ghediri, avec les services américains à Paris, le général a envoyé une mise au point virulente au journal MondeAfrique dans laquelle il fustige son directeur Nicolas Beau.

«  À lire Mondafrique, on est tenté de penser que vous avez hypothéqué les principes qu’on croyait être les vôtres et que vous n’avez eu de cesse de mettre au service des nobles causes, tant votre journal est devenu le déversoir d’insanités d’obscurs redresseurs de torts… Sincèrement, vous méritez mieux que de vous comporter en sous-traitant de l’ignominie au point de colporter ce qu’ils n’osent pas dire ouvertement, en signant leurs articles. », écrit-t-il à la rédaction de MondeAfrique. 

Le général se dit patriotique et explique que son passage à l’armée a fait de lui un homme qui n’a pas peur de la confrontation. Il suggère que les tuyaux le concernant dont dispose Nicolas Beau, sont faux et proviennent « d’une gorge profonde », qui pourrait être accusé de haute trahison. « C’est ce dont vous m’avez accusé en vous basant sur les calomnies d’une gorge profonde qui pue la lâcheté, l’ignominie et la trahison (…) Vous avez agi avec une légèreté déconcertante qui n’est pas sans lever le voile sur la partie cachée de ce que réellement vous êtes: un malveillant et un ennemi de mon pays, à l’instar de ceux qui vous agitent! », écrit encore le général.  

Avnt de terminer en mettant au défie M. Beau d’apporter un quelconque preuve à défaut de quoi il se « réservait le droit de l’ester en justice ». « Monsieur Beau. Je vous mets au défi de donner les preuves de ce que vous avez avancé sur moi. Ayez la noblesse d’âme et le courage, sans lesquels on cesse d’être Homme, de reconnaître que vous vous êtes gouré et qu’on vous a manipulé! Osez! Je vous mets encore une fois au défi! A défaut, je me réserve le droit de vous ester en justice pour calomnie. », termine le général Ali Ghdiri.

Il y a quatre jours, un article paru sur MondeAfrique relatait une information selon laquelle, des proches du général Toufik auraient rencontré secrètement à paris les services secrets américains pour parler de la succession de Bouteflika. « La semaine dernière, une réunion tenue secrète a eu lieu à l’ambassade des États Unis en France entre les services sécuritaires américains et deux personnalités algériennes. La première était le général Ali Ghediri, un des plus proches collaborateurs du général Toufik, le chef pendant vingt-cinq ans du tout puissant DRS (services algériens); la seconde était une ministre des Affaires Sociales de l’ancien Premier ministre du président Bouteflika, Abdelmalek Sellal, et par ailleurs membre du RND, le deuxième grand parti algérien. », pouvait-on lire sur MondeAfrique 

B. Karima

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • habibazemoura dit:

      Merci pour m avoir laisser acceder a vos quotidiens mon journal prefere c est el acil...

    • reinformatrice dit:

      Bonjour Mes Amis Journalistes L’ASTRONOME ET MÉTÉOROLOGUE A FAIT PUBLIER EN DATE DU 19 FÉVRIER 2018 , DES NOU...

    Back to Top