Le fils d'Ould Abbès et une haute personnalité vendent les places de candidature en devise

Cette information donne la sueur froide dans ce bled au corps malade qui chaque jour est traîné au fond du létal oued, là où il risque la noyade, dans ce bled où il y a actuellement une boutade, une galopade et une grande bousculade pour accéder à tout prix à la haute estrade de l'APN.

Et devant cette mascarade au lieu que les responsables arrêtent cette dégringolade, ils continuent à raconter des salades à ce peuple qu'ils considèrent juste une peuplade minable, c'est la normalisation de la corruption, de déprédation et des pots-de-vin qui s'élèvent à des milliards. De cet art noir, le FLN a pris une grande part.

Et voilà qu'un autre scandale qui touche encore ce parti au pouvoir vient d'être révélé par El Hayat. À en croire ce quotidien arabophone, les enquêtes menées par les services de sécurité ont abouti à prouver l'implication d'El Wafi Ould Abbès, le fils aîné de Djamel Ould Abbès (84 ans), l'actuel secrétaire général du Front de Libération Nationale dans l'achat et la vente des candidatures à la prochaine élection législative.

Ould Abbès Junior pratiquait ce business avec une haute personnalité qui avait occupé le poste de secrétaire général de deux ministères qui étaient sous la tutelle de Djamel Ould Abbès papa. C'est dire que les affaires sont mieux en famille !

Cette haute personnalité dont le nom n'a pas été révélé est un ami d'Ould Abbès le père. Ce corrompu âgé de 71 ans a été arrêté vers minuit dans sa résidence secondaire à Tipaza. il a été interrogé puis libéré.

Durant l'interrogatoire, l'accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés, notamment la vente des postes de candidature avec El Wafi Ould Abbès, âgé de 53 ans. Ce dernier est arrêté en possession 4.5 milliards de centimes et 200 000 euros. Lui aussi a reconnu que cet argent sale est le fruit de la vente des postes de candidature, qu'il cédait en monnaie nationale et en devise pour ceux qui payent plus. L'affaire maintenant est entre les mains de la justice.

Le plus étonnant et le plus ahurissant, c'est que ces scandales à répétition n'ont pu ni déboulonner Djamal Ould Abbès de son confortable siège ni remettre en cause ou rejeter carrément ces listes achetées au prix le plus fort.

Ô terre-mère ! que faire ? Tes légitimes enfants dans le désert errent sans repères et par le feu et le fer, les chimères les font taire et ils les poussent à traverser les océans et les mers. Sous ces faussaires, une partie de ton peuple a choisi la bouteille et le verre et l'autre attend son salut du maître de l'univers lorsqu'elle deviendra poussière.

Rachid Mouaci

Commentaires [1]

  1. abdoul7460  - 28/03/2017 à 00:13

    Vous balancez ce genre d'infos et rien ne semble remuer dans la sphère politique.
    Il n'y a rien à espérer de ce pays.

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • algerien75 dit:

      Bonjour, Fervent fan de l'Emission heddaf TV, je trouve scandaleux les interventions d'Ali Bencheikh à qui j'avais ...

    • ami dit:

      J'ai de l'estime pour le journal Liberté (pour son histoire surtout). Cependant, cet article n'est pas du journalisme....

    Back to Top