Œuvres sociales de l’éducation: Le bilan de la Commission nationale contesté

Le mandat de trois ans de la Commission de gestion des œuvres sociales est arrivé à terme le 15 mai dernier. Le ministère n’a pas organisé d’élection pour le renouvellement des représentations.

Une réunion de la Commission nationale de gestion des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation (Cnoste) s’est tenue lundi à l’initiative de la ministre du secteur, Nouria Benghebrit. La rencontre a été consacrée à la présentation du bilan moral et financier des années 2015 à 2017, a précisé la ministre sur sa page Facebook. Le principe de la rencontre avec la Cnoste a été arrêté suite aux réunions tenues avec des syndicalistes.

«C’est la ministre qui a forcé les membres de la commission à faire le bilan. C’est elle qui les a appelés après les suggestions des syndicats», a indiqué le porte-parole du Conseil des enseignants des lycées d’Algérie (CELA), Idir Achour, dont le syndicat conteste la gestion des commissions qu’il a choisi de boycotter.

La décision de la ministre ne fait pas l’unanimité auprès des représentants des travailleurs. Le Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef) affirme, par la voix de son président, Boualem Amoura, avoir signifié à la ministre, lors de la réunion du 23 septembre dernier, que son organisation «n’est pas concernée par la rencontre, car la loi exige un bilan moral et financier chaque fin d’année et pas à la fin du mandat (3 années après)».

Le président du Satef considère que la Cnoste doit rendre des comptes à la justice et non à la ministre et aux syndicats. «Le bilan, ils doivent le présenter devant les travailleurs. Et je confirme officiellement qu’ils (les membres de la Commission nationale) n’ont jamais présenté de bilan moral et financier à Madame la ministre durant les trois années de leur mandat (2015-2018)», s’offusque Amoura, qui affirme n’avoir lui-même aucun lien avec cette commission : «Ce n’est pas moi qui les ai désignés ni nommés pour qu’ils me rendent compte.»

Le mandat de trois ans des commissions de gestion des fonds des œuvres sociales (nationale et de wilayas) est arrivé à terme le 15 mai dernier. Le ministère, qui n’a pas organisé d’élection pour le renouvellement des représentations, a proposé de prolonger d’une année les mandats.

Si le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapeste) et l’Union nationale des personnels de l’Education et de la Formation (Unpef), impliqués pleinement dans la gestion de ces commissions, vu leur forte représentation nationale, ne s’opposent pas à la décision, le CELA et le Satef proposent le gel de ces commissions jusqu’aux prochaines élections.

La gestion des fonds (12 milliards de dinars annuellement, selon le CELA) est très contestée. Le Conseil des enseignants des lycées d’Algérie, qui a lancé un appel à la grève à cause, entre autres, du mode de fonctionnement des œuvres sociales, est catégorique : «Il n’y a pas de transparence, les travailleurs ne participent pas à la gestion. Les membres de la commission gèrent les œuvres sociales à leur gré.

Avec ce système de gestion actuelle, 20% de l’argent est dispensé dans les frais de fonctionnement de ces commissions (gestion, déplacement…).» Pour son porte-parole, Idir Achour, la gestion des commissions doit être décentralisée : «Il doit y avoir des commissions dans chaque établissement scolaire.

Les commissions nationales et de wilayas doivent avoir deux tâches : la gestion des biens à caractère national (maisons de l’enseignant, une trentaine) et la définition des actions de solidarité à caractère national (prime de retraite).» Il y a lieu d’organiser des consultations avec les travailleurs qui décideront souverainement du mode de gestion des commissions, concède le syndicaliste.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • habibazemoura dit:

      Merci pour m avoir laisser acceder a vos quotidiens mon journal prefere c est el acil...

    • reinformatrice dit:

      Bonjour Mes Amis Journalistes L’ASTRONOME ET MÉTÉOROLOGUE A FAIT PUBLIER EN DATE DU 19 FÉVRIER 2018 , DES NOU...

    Back to Top