Energies renouvelables: L’Espagne souhaite participer au programme algérien

Le ministre espagnol de l’Industrie, du Tourisme et du Commerce, M. Miguel Sebastiàn, a affirmé jeudi à Hassi R’mel (110 km au sud de Laghouat) la disponibilité de son pays à contribuer à la mise en oeuvre du programme algérien de développement des énergies nouvelles et renouvelables.

Le ministre espagnol a souligné lors de la cérémonie d’inauguration de la centrale électrique hybride de Hassi R’Mel la volonté de l’Espagne pour devenir «un partenaire stratégique de l’Algérie» dans le domaine énergétique et souhaite l’accompagner dans la mise en oeuvre de son programme de développement des énergies renouvelables, adopté en février par le gouvernement.

«Nous voulons accompagner l’Algérie dans la réalisation de ses projets de développement des ENR qui constituent un pas de plus dans notre collaboration énergétique», a ajouté le ministre espagnol. Sur la centrale hybride de Hassi R’Mel, M. Sebastiàn a estimé qu’il s’agit «d’un exemple éloquent de coopération, d’une expérience pilote dans toute la région de la Méditerranée et un modèle viable de production d’électricité pour les zones rurales et montagneuses éloignées des réseaux électriques traditionnels».

Le ministre espagnol a, en outre, exprimé la volonté de son pays de voir l’Algérie «adhérer au Plan solaire méditerranéen (PSM)’’ qui permettra à toute la région de tirer un plus grand bénéfice de l’énergie solaire pour la production d’électricité et répondre aux besoins internes et même exporter les capacités excédentaires.

Il a, à cet effet, mis l’accent sur la nécessité d’interconnecter les réseaux électriques des pays du bassin méditerranéen afin de permettre aux pays de la rive sud d’exporter leur production électrique issue de l’énergie solaire vers le nord, appelant à la réalisation de nouveaux projets similaires à celui de Hassi R’Mel dans le cadre du PSM.

S’agissant de l’entrée de Sonatrach dans le capital du groupe ibérique Gaz Natural, M. Sebastiàn a rappelé, en marge de la cérémonie, que l’accord relatif à cette prise de participation a permis «d’aplanir tous les différends entre la société algérienne et les autorités espagnoles dans le domaine énergétique».

De son côté, le ministre algérien de l’Energie et des Mines, M. Youcef Yousfi, a réagi à l’invitation de M. Sebatsiàn d’intégrer le PSM en réaffirmant que l’Algérie dispose de son propre programme des ENR mais demeure «ouverte à toute proposition de partenariat et de coopération dans ce domaine».

S’agissant de l’effectif engagé pour l’exploitation de la centrale, il a fait savoir que sur un nombre de 70 travailleurs, 65 sont des Algériens. La centrale électrique hybride (solaire- gaz) de Hassi R’Mel, la première du genre en Algérie et la deuxième dans le monde, a été inaugurée ce jeudi par MM. Yousfi et Sebastiàn.

La capacité de production de cette centrale est de 150 mégawatts (MW) dont 120 mégawatts produits à partir du gaz et 30 mégawatts par l’énergie solaire. Elle est connectée au réseau électrique national. Cette centrale a été réalisée dans le cadre d’une jointventure entre la société algérienne NEAL (New Energy Ageria) et la firme espagnole Abener pour un investissement de 350 millions d’euros, rappelle t-on.

R.F.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      Il faudrait commencer par faire la part des choses avant de remuer le couteau dans la plaie, qui est la victime et qui est le bourreau? Le ...

    • hamer dit:

      Arrêtez de polémiquer, il n'y a pas de quoi en faire tout un drame, la conjoncture actuelle est bien difficile, mais pas ...

    Back to Top