Absence de chauffage

Des écoliers dans des classes glaciales

En ce début de période hivernale, qui s’annonce glaciale, rares sont les salles de cours qui disposent de… chauffage aussi bien dans la capitale que dans plusieurs autres régions du pays. Quelques parents d’élèves, interrogés à ce propos, crient au scandale.

Au moment où le ministère de l’Éducation nationale parle d’introduire les TIC dans les milieux scolaires, plusieurs établissements affichent un manque des conditions minimales pour leur fonctionnement.

Ainsi, en ce début de période hivernale, qui s’annonce glaciale, rares sont les salles de cours qui disposent de… chauffage aussi bien dans la capitale que dans plusieurs autres régions du pays. Quelques parents d’élèves, interrogés à ce propos, crient au scandale. « Nos enfants sont gelés de froid, et ne peuvent donc se concentrer » dénoncent-ils.

Le père de trois enfants scolarisés, abordé à Alger, qualifie les conditions dans lesquels étudient ses enfants de « honteuses ». « C’est une honte de voir des élèvent se plaindre du froid alors que tous les moyens sont censés être mis à leur disposition pour garantir leur réussite » a-t-il exprimé sa peine, poussant un long soupir.

La maman de Aymene, en 2ème année primaire, nous fait savoir que son petit appréhende d’aller à son école, située à Bouzaréah, a cause du froid. « Les premiers temps je ne l’avais pas pris au sérieux, mais quand il a attrapé un rhume j’ai réalisé ce qu’i me disait », dira-t-elle. Il faut dire que ces conditions meublent le quotidien des milliers d’écoliers et même, faut-il le souligner, de ceux du préscolaire.

Il y a lieu de rappeler que le ministre de l’Éducation avait, lors d’une réunion tenue, pour la rentrée scolaire 2010-2011, avec les directeurs de l’éducation des 48 wilayas du pays, insisté sur « l’importance d’assurer toutes les conditions pour une meilleure scolarisation des élèves et la nécessité de prendre les mesures nécessaires à même d’assurer un meilleur encadrement et une meilleure prise en charge des élèves », demandant ainsi aux directeurs de l’éducation de s’impliquer afin de solutionner cette question.

Il est toutefois utile de noter que les CEM et lycées relèvent du département de Benbouzid contrairement aux établissements du premier palier de l’éducation, faisant cruellement défaut, qui incombent aux présidents d’APC.

Sur ce dernier point, qualifiant le manque de chauffage de «lgrand problème», Khaled Ahmed, président de l’Union nationale des associations de parents d’élèves UNAPE, joint hier par téléphone, a fait savoir que la majorité des écoles primaires, sur l’ensemble du territoire national, sont affectées pas ce manque.

« Plus de deux tiers des APC sont en déficit, par conséquent, près de 70% d’écoles primaires souffrent de ce phénomène » a-t-il indiqué. Dans ce sens, le département de Benbouzid avait débloqué un budget considérable au profit des collectivités locales ne pouvant aménager ces établissements par leurs propres moyens en matière de chauffages, cantines scolaires, transports et autres nécessités.

Par ailleurs, « l’État a donné tous les moyens nécessaires pour les CEM et lycées mais il s’agit de mauvaise gestion » a souligné le président. Tout en lançant « je ne vois pas comment nos enfants vont réussir dans de telles conditions », Khaled a indiqué que le problème s’accentue à l’intérieur du pays.

Les parents d’élèves ne cessent de manifester leur courroux dans plusieurs wilayas » a-t-il signalé, ajoutant qu’« à Mila, Laghouat, Ghardaïa, Tiaret, Tizi-Ouzou et dans plusieurs régions du pays, les écoliers font face à un calvaire au quotidien ». Ces écoliers, faut-il le préciser, outre le problème du chauffage, sont confrontés quotidiennement aux épreuves du transport, des cantines scolaires et même au poids du cartable.

Ahmed Bouaraba

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • abdoul7460 dit:

      quarante ans de surplace, et ça continue. A cause d'un égo surdimmensonné de nos nationnés nous laissons f...

    Back to Top