Réputée pour être le fief du GSPC

Boumerdès a enregistré 284 redditions

Au niveau de la seule wilaya de Boumerdès, réputée pour être un fief du GSPC, la justice a enregistré, jusqu’à hier, 284 redditions de personnes souhaitant bénéficier des dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. Avec les prisonniers élargis, au nombre de 125, ce sont 409 personnes qui ont pu regagner leur foyer depuis trois mois, et à Boumerdès seulement.

La wilaya de Boumerdès comptait jusqu’à hier 284 terroristes qui se sont rendus à la justice pour bénéficier des dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale, a indiqué le procureur général de la cour de Boumerdès, M. Medjrab Douadi, lors d’une rencontre avec la presse.
Les ex-terroristes se trouvent déjà chez eux après avoir bénéficié d’une extinction des poursuites. Le procureur général a également indiqué que 125 terroristes, détenus dans différents centres pénitenciers, ont été libérés toujours dans le cadre de la charte.
Au total ce sont 409 repentis et détenus graciés qui ont rejoint leur domicile familiale dans la seule région de Boumerdès. Le procureur général a en outre précisé que, hormis 4 cas toujours à l’étude, la totalité des dossiers ont été traités et liquidés depuis février dernier.
M. Medjrab a saisi cette opportunité pour ajouter que le ministre de la Justice garde des Sceaux, M. Tayeb Belaïz, suit personnellement l’application des dispositions de la charte. Un bilan détaillé sur le traitement des dossiers de terroristes détenus, de repentis, de disparus et de décédés et de tout autre dossier lié à la tragédie nationale est transmis chaque semaine au ministre.
Les dossiers de 41 personnes détenues pour terrorisme et 21 autres qui se sont rendues ont été traités par les tribunaux de Boumerdès, Boudouaou, Rouiba, Bordj Menaïel et Dellys. La cour de Boumerdès a traité, de son côté, 122 cas de terroristes, dont 84 détenus et 38 qui se sont rendus.
Par ailleurs, la justice a tranché les cas de plusieurs disparus avec la délivrance, hier, de 20 jugements par le tribunal de Boumerdès, tandis que 41 cas de disparus et 2 de décès ont été traités par le tribunal de Dellys au cours des semaines précédentes.
71 autres cas de disparus et 7 de décès ont été traités par le tribunal de Boudouaou, alors que 30 dossiers de disparus ont été liquidés à Bordj-Menaïel et 2 cas de disparus et 2 de décès à Rouiba. Au total, 164 cas de disparus et 11 de décès ont été traités à Boumerdès.
Le procureur explique que les cas de disparus et de décès entrent dans le cadre de l’exécution de la deuxième phase de la loi sur la paix et la réconciliation nationale, qui concerne la réintégration totale des terroristes repentis et de leurs familles dans la société.
M. Medjrab a souligné que tous les cas seront traités et l’ensemble des personnes et familles qui bénéficient de la charte sera pris en charge. Rappelons qu’une commission de wilaya travaille en parallèle dans le but de trancher les demandes des personnes licenciées pour des raisons liées à la tragédie nationale.

A. Timizar

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • belkacem dit:

      J'encourage l'équipe d'aller toujours de l'avant.Bonne continuation....

    • hamer dit:

      C'est la seule façon de bloquer la montée des Salafistes Wahabistes qui se sont accaparé des mosquées en A...

    Back to Top