Première conférence de presse du nouveau sélec tionneur national Lucas Alcaraz : «C’est compliqué d’aller au Mondial, mais on se battra jusqu’au bout »

Très critiqué depuis sa nomination à la tête de la sélection algérienne, notamment en raison de son palmarès vierge, l’entraîneur espagnol, Lucas Alcaraz, s’est montré serein lorsqu’il s’est présenté, hier, pour la première fois devant la presse algérienne au centre technique de Sidi-Moussa.

«Je respecte tous les avis, mais je ferais tout pour faire changer les avis de certains qui m’ont critiqué», a déclaré d’emblée l’ex-entraîneur de Granada, affirmant au passage que ses contacts avec le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, ont été entamés après la fin de sa mission avec le club espagnol il y a deux semaines, et pas avant.

Par ailleurs, le technicien andalou, qui entraînera pour la première de sa carrière une sélection nationale a reconnu la difficulté de la mission qui l’attend. « Nous avons beaucoup de travail mais aussi beaucoup de passion qui nous attend.J’ai la méthode et l’envie et j’ai convaincu le président de la fédération « . «Ça fait 25 ans que je travaille, depuis 15 ans au plus haut niveau plus de 800 matchs. Je respecte les critiques ». « Entraîner l’Algerie est un défi passionnant. On ne vient pas pour un match et repartir, on va travailler sur place », a encore expliqué le coach. Et d’enchaîner : « on ne va pas attendre les dates FIFA, on va regrouper les locaux tout les mois.

D’ici la prochaine date FIFA on saura tout sur les joueurs. Notre devoir et de voir tout les joueurs d’où qu’ils viennent. Le choix sera fait selon l’état de forme ». Evoquant ses objectifs avec les Verts, le successeur du Belge George Leekens a fait savoir que dans le contrat qu’il a signé et qui s’étale sur deux saisons, il est stipulé qu’il devra au moins atteindre les demi-finales de la CAN-2019, dont les éliminatoires débuteront en juin prochain avec au menu un premier match à domicile contre le Togo.

Concernant la suite du parcours des Fennecs dans les qualifications du Mondial-2018, le conférencier a avoué la difficulté de la mission après le départ raté des coéquipiers de Brahimi dans ces éliminatoires. « Pour la coupe du monde, la situation est compliquée mais on se battra à chaque match », a-t-il promis.

Hakim S.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • abdoul7460 dit:

      Vous balancez ce genre d'infos et rien ne semble remuer dans la sphère politique. Il n'y a rien à espérer de...

    Back to Top