AADL 2: Le logement plus cher ?

Après avoir, à maintes reprises, rassurer les souscripteurs quant aux rumeurs qui ont circulé à propos d’une éventuelle augmentation des prix du deuxième programme des logements location-Vente AADL 2, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, s’est finalement rétracté en faisant savoir cette fois-ci que les prix peuvent être revus à la hausse. Cette éventualité n'est pas à exclure, a déclaré le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune avant-hier à Alger.

«La hausse des prix des logements n'est pas à l'ordre du jour et aucune décision n'a été prise dans ce sens, mais cette question n'est pas à exclure concernant les souscripteurs au programme AADL2 », a indiqué le ministre, rapporte l'Agence de presse algérienne (APS). Pas de précisions pour l'heure sur le montant que les futurs acquéreurs devront payer mais une chose est sûre, « si une telle décision venait à être prise, la hausse oscillerait entre 5% et 10% », a fait savoir le premier responsable du département du logement.

M. Tebboune a rappelé, dans la perspective de rassurer les souscripteurs, que l'Etat prenait actuellement en charge 50% du coût de réalisation des logements selon la formule locationvente supervisée par l'Agence nationale de développement et d'amélioration du Logement AADL ».

Les raisons à l’origine de cette révision à la hausse ont trait aux prix des matières premières du foncier et la spéculation. Aussi, même si rien n’est officiel, le ministre tient néanmoins à préparer le terrain, essentiellement, si les prix du pétrole resteront aussi bas, ce qui se répercutera sur les budgets alloués à la réalisation de ces logements. Il faut le dire, on a tendance à minimiser l’aide de l’Etat en ce qui concerne la formule location-vente AADL. Toutefois, le ministre a apporté une bonne nouvelle pour les souscripteurs au programme AADL1. En effet, selon lui, une décision « officielle » a été prise pour le maintien des prix proposés, soit 2.100.000 de dinars pour un F3 et 2.700.000 de dinars pour un F4.

Par ailleurs, les chiffres présentés au ministre sont plutôt positifs. En effet, selon l'exposé présenté à l’occasion de sa visite d'inspection de nombre de projets relevant de son secteur dans la wilaya d'Alger que 91.500 logements sont actuellement en cours de réalisation selon la formule location-vente à Alger, avec des taux d'avancement variables.

Une chose est sûre, en juin prochain l'AADL procèdera à la remise des clefs de 1.200 logements à Djenane Sfari et de 1.200 autres logements à Ouled Fayet au profit des souscripteurs aux programmes 2001-2002 qui ont commencé à recevoir leurs décisions de pré-affectation à partir du 8 février, a fait savoir le ministre. 300 autres unités seront distribuées d'ici la fin de l'année à Ouled Fayet et Djenane Sfari où les travaux de voirie connaissent un avancement sensible. M. Tebboune a insisté sur l'impératif d'entamer les travaux d'aménagement et de voirie parallèlement à la réalisation des logements pour réduire les délais de réception des projets.

REMISE DES DÉCISIONS DE PRÉ-AFFECTATION LPP À PARTIR DU 15 MARS

D’autre part, s’agissant de l’autre formule d’aide au logement, à savoir le logement promotionnel public (LPP), le ministre a mis un terme au suspens en assurant que les souscripteurs auront leurs décisions de pré-affectation à partir du 15 mars prochain. Il dira, à ce propos, que « les décisions de pré-affectation devaient être remises aux souscripteurs au programme LPP en décembre 2015, cependant certaines données nous ont contraint à reporter cette opération », ajoutant que « cela se fera le 15 mars », a-t-il expliqué. Concernant, la très controversée question du prix définitif des logements LPP, le ministre a assuré qu’il serait évalué sur la base du prix du mètre carré, soit 95.000 DA, sachant que la superficie d’un F3 avoisine les 75 m² contre 100 m² pour F4 et 120 m² pour un F5.

Lamia Boufassa

Commentaires [1]

  1. lemlem  - 27/02/2016 à 18:51

    Avant, on avait le logement dans la tête en espérant d'avoir un jour la tête dans le logement ; Avec la hausse "éventuellement certaine" des prix de cette habitation, on est sûr d'avoir la dette dans le logement...

    Lem

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • hamer dit:

      Il faudrait commencer par faire la part des choses avant de remuer le couteau dans la plaie, qui est la victime et qui est le bourreau? Le ...

    • hamer dit:

      Arrêtez de polémiquer, il n'y a pas de quoi en faire tout un drame, la conjoncture actuelle est bien difficile, mais pas ...

    Back to Top