3e conférence de presse de l'entraîneur national de football: Ce que n'a pas dit Halilhodzic

Dans le discours de l'entraîneur national il y a le dit et le non-dit. En réponse à toutes les questions des journalistes et sur les chances de l'équipe nationale de triompher de ses futurs adversaires.

Halilhodzic est revenu sur le niveau actuel de ses joueurs, les locaux comme ceux qui évoluent dans les championnats étrangers. Non sans rappeler que parmi les joueurs de leurs futurs adversaires, certains sont titulaires au FC Barcelone (Keïta), FC Seville (Kanouté) ou encore au Paris Saint-Germain (Sissoko). Ce qui n'est pas le cas de nos capés.

Profitant de son séjour de travail pour quelques à Alger, le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a jugé utile de s’adresser une nouvelle fois à la presse nationale, hier au centre de presse de l’OCO Mohamed-Boudiaf d’Alger (stade du 5-Juillet). Le patron des Verts a répondu à toutes les questions ayant trait à la sélection, du cas Boudebouz en passant par le jeu de l’équipe, sans oublier les joueurs partis au Qatar.

Débutant sa conférence par le cas Ryad Boudebouz, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a voulu apporter des éclaircissements, en affirmant notamment : «Quand j’ai établi ma liste de joueurs à convoquer, je croyais que Boudebouz était vraiment blessé. Je ne vous cache pas que j’étais surpris de le voir aligner pour le match du championnat quelques jours seulement après le stage.

Il faut savoir que dorénavant il y a un règlement intérieur, et parmi les obligations des joueurs, ces derniers doivent obligatoirement être présents en stage, même s’ils sont blessés. Pour ce qui est de Boudebouz, j’aurai prochainement une discussion avec lui». Quant à l’éventualité de son retour en sélection, l’entraîneur a fait savoir que pour l’instant, il a d’autres soucis plus importants à résoudre.

Le problème tactique abordé

Revenant sur le stage de Marcoussis, le sélectionneur national a tiré un bilan positif. Et parmi les discussions débattues avec les joueurs, le manque de soutien des attaquants par les hommes du milieu de terrain et les défenseurs : «On a parlé de cela. C’est vrai qu’il est très difficile pour l’équipe d’aller de l’avant quand les lignes sont coupées et séparées par plus de 80 mètres. Seulement, je peux vous dire que lors du stage, il y a eu un travail tactique qui a été fait.

J’ai senti une amélioration et les progrès son perceptibles.» Le Bosnien estime qu’il lui faudra six mois de travail afin de pouvoir dégager une liste de 25 joueurs avec lesquels il pourra travailler. D’un autre côté, le coach Vahid mise beaucoup sur l’équipe nationale des joueurs locaux qui se préparera pour le CHAN 2014 afin que celle-ci puisse être le véritable réservoir de l’équipe A.

Cela n’empêchera pas le premier responsable du staff technique d’essayer de s’attacher les services de certains joueurs qui portent actuellement les couleurs des équipes de France jeunes : «J’aurai prochainement une discussion avec eux. En tout cas tous les joueurs qui peuvent endosser le maillot algérien m’intéressent».

Il aurait souhaité un meilleur championnat pour les cadres
A un commentaire relatif au départ des cadres vers le Qatar, Halilhodzic a déclaré qu’il aurait vraiment souhaité que les joueurs jouent dans de meilleurs championnats. «Toutefois, je ne pouvais pas les empêcher d’aller dans les pays du Golfe.

Mais je leur ai bien expliqué que s’ils sont bons, ils vont être convoqués, sinon ils ne vont pas jouer.» Le sélectionneur national a également évoqué le cas Meghni, qui reste un élément pétri de qualités, mais qui est resté longtemps éloigné des terrains. Il espère vraiment pouvoir le récupérer dans six mois, voire un an, en pleine possession de tous ses moyens.

Le Mali, un dur morceau

D’un autre côté, le successeur d’Abdelhak Benchikha n’a pas trop aimé l’étiquette de favori qu’on veut coller à son équipe pour les éliminatoires du Mondial. «Je suis vraiment surpris d’entendre dire qu’on est tombé dans un groupe facile. Regardez le Mali, il a des joueurs qui évoluent au FC Barcelone (Keïta), FC Seville (Kanouté) ou encore au Paris Saint Germain (Sissoko)» Il s’est demandé ensuite où évoluent les joueurs algériens. C’est dit-il, toute la difficulté qui attend les Verts lors de ses prochaines sorties officielles.

La porte reste ouverte pour Abdoune

Concernant la liste des joueurs convoqués, il a jugé que Bouazza et Mesloub n’étaient pour rien dans leur absence du stage. C’est pour cette raison qu’il les a retenus. Quant à Fabre, il a eu une discussion avec lui. Il a trouvé l’élément très intéressant et sur lequel il pourra compter très prochainement. La porte reste ouverte, précise-t-il, pour les autres joueurs comme Abdoune, par exemple.

Quant à la convocation de Metref et Tedjar, il a déclaré qu’il ne les connaissait pas, mais ce sont les membres de son staff qui lui ont conseillé les deux éléments, surtout que l’équipe manque de joueurs du milieu de terrain avec l’absence de Lemmouchia, la blessure de Guedioura ou encore le manque de compétition de Yebda, qui n’a toujours pas trouvé de club.

La «petite» victoire de Halilhodzic

Revenant sur le stage de l’équipe, l’entraîneur des Verts s’est déclaré très satisfait de la réaction des joueurs. «J’ai trouvé un groupe très concentré et bien appliqué sur le terrain. C’est pour cette raison que je pourrai qualifier ce stage de petite victoire pour moi. A présent il faut continuer à travailler.
Et je peux vous assurer que moi je donne tout pour réussir». Vahid Halilhodzic estime également qu’il est en phase avec ses joueurs, qui étaient très réceptifs.

«Je n’ai vraiment aucun reproche à faire aux joueurs. Les cadres de l’équipe ont été exemplaires et sont tous à féliciter pour cela», dit-il. Quant au capitanat, il n’a pas encore fait son choix, mais il estime que les candidats ne manquent pas avec les Antar Yahia, Ziani et autre Bougherra.

Toutes les dates FIFA seront exploitées

A la fin, l’entraîneur, qui n’a toujours pas tranché la question du lieu de préparation des Verts pour leur prochaine sortie face à la Tanzanie, le 3 septembre, lors de son stage à Alger, a estimé qu’à l’avenir il compte mettre à profit toutes les dates FIFA possibles afin de pouvoir jouer des matches.

«On a eu une discussion à ce sujet. J’ai besoin de voir les joueurs à l’œuvre. Mais c’est vrai que cinq jours, c’est un peu serré, surtout que les clubs refusent de libérer les joueurs pour plus de temps. Toutefois, on va essayer d’exploiter ces dates pour organiser des matches amicaux», conclu-t-il.

Farouk B.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • abdoul7460 dit:

      Vous balancez ce genre d'infos et rien ne semble remuer dans la sphère politique. Il n'y a rien à espérer de...

    • abdoul7460 dit:

      La question qui se pose maintenant est de savoir quand se produira le chaos. Ce qui s'est passé en 1988 n'était que...

    Back to Top