4 morts depuis le début de l’année

18 enfants victimes d’accidents domestiques en mars

18 enfants victimes d’accidents domestiques ont été enregistrés par les services de la santé de la wilaya d’Oran durant le mois de mars. Les mêmes services ont enregistré quatre morts parmi ces enfants victimes d’accidents depuis le début de l’année 2009.

Une étude a relevé que la première cause de mortalité chez les jeunes enfants est due aux accidents domestiques. Une seconde d’inattention et les conséquences sont graves voire dramatiques.

Une seconde d’inattention et c’est la chute, le choc, les brûlures, l’empoisonnement, la noyade ou l’étouffement. Cette étude a relevé que 80% des accidents domestiques peuvent être évités, si on se réfère aux endroits où se produisent le plus ces accidents dans la maison.

Cette étude relève que 10,9% de ces accidents ont lieu dans la chambre, 4,8% dans la salle de bains, 15,4% dans la cuisine, 14% dans la salle de séjour, 8,7% dans les escaliers, alors que le plus grand taux est enregistré dans le garage, la cour et le jardin.

Dans tous ces lieux, il y a moyen d’éviter les drames en gardant l’enfant sous surveillance, mais aussi en remédiant aux facteurs qui mènent incontestablement à l’accident domestique. Une prise de courant d’où débordent les fils électriques est un danger réel pour l’enfant explorateur de son entourage.

Une prise de courant dans cet état a ôté la vie à un bébé d’une année et demie au courant de ce mois à Oran. Un enfant peut aussi mourir noyé dans une bâche à eau ouverte ou une citerne non fermée, ou même un seau rempli d’eau. Il y a eu deux enfants morts ainsi le mois dernier.

L’huile de friture à même le sol peut être aussi un danger pour les enfants. Un bébé de 2 ans est mort dans ces conditions le mois de janvier dernier. En janvier de l’année 2009, les services de santé ont enregistré 85 enfants victimes d’accidents domestiques, et 35 victimes en février.

On remarque une baisse pour le mois en cours par rapport aux deux premiers mois de l’année. Un spécialiste de la santé a relevé que les médias ont joué un rôle important dans la sensibilisation des parents.

« Chaque accident domestique a été médiatisé, cela a provoqué une prise de conscience chez les parents qui font un peu plus attention à leurs enfants. Il y a eu aussi les campagnes de sensibilisation par la voie des ondes et des journées organisées par le Croissant-Rouge et la Protection civile. L’idéal serait qu’il n’y ait plus d’enfants victimes d’accidents domestiques ».

S.B

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • abdoul7460 dit:

      quarante ans de surplace, et ça continue. A cause d'un égo surdimmensonné de nos nationnés nous laissons f...

    Back to Top