• Le kairos de l’Algerie

    1- Aux yeux de CARE, la situation financière difficile que traverse le pays devrait être l’occasion d’engager les réformes structurelles qui ont été longtemps retardées jusqu’ici. Ces réformes sont nécessaires et indispensables combien même le baril de pétrole devrait retrouver demain son niveau des 100 $US. Le problème de notre économie, c’est sans doute bien celui de la contrainte financière qui pèse sur le budget et sur les comptes extérieurs ; mais, avant cela, c’est surtout celui des retards de notre système de production, de l’insuffisance et de l’inefficacité de nos investissements productifs et, comme chacun le dit, celui de notre excessive dépendance à l’égard des marchés mondiaux des hydrocarbures.  

    Lire la suite
  • Séminaire

    Viveo s’implique dans les enjeux de «la banque algérienne de demain»

    Le secteur bancaire algérien a connu ces dernières années de nombreuses mutations (privatisation des banques publiques, accélération des processus de déréglementation, développement des instruments financiers, arrivée de nouveaux acteurs issus du Moyen-Orient, de l’Europe…).

    A ce titre, les banques algériennes se doivent aujourd’hui de refondre leur système d’information afin d’accélérer leurs développements et relever de nouveaux enjeux.

    Lire la suite

Back to Top