Les épreuves de la 5e année primaire demain: Plus de 598 000 candidats

Ce nombre qui paraît important est pourtant en diminution de près de 17 363 candidats par rapport à l’année dernière. 310 940 sont des garçons et 287 299 des filles. Par ailleurs, 2 424 candidats sont issus des écoles privées, tandis que ceux à besoins spécifiques sont au nombre de 149.

Le coup d’envoi de l’examen de la 5e année primaire (ex-sixième) sera donné demain par le ministre de l’Education nationale, M. Boubekeur Benbouzid, depuis la wilaya d’Annaba où il effectuera une visite de travail. Au total, 598 239 candidats sont attendus à travers l’ensemble du pays, selon un communiqué rendu public par le ministère de l’Education nationale.

Le nombre de candidats a enregistré une diminution de près 2, 9 % par rapport à l’année dernière, soit moins de 17 363 candidats. 310 940 sont des garçons, soit 51,98 % de l’ensemble des candidats, tandis que les filles sont au nombre de 287 299, soit un taux de 48,02 %.

Par ailleurs, 2 424 candidats sont issus des écoles privées, tandis que ceux à besoins spécifiques sont au nombre de 149. Pour assurer le bon déroulement des épreuves, le ministère a prévu 3 122 centres de déroulement des épreuves et 68 centres de correction, outre la mobilisation de près de 50 000 professeurs chargés de la surveillance et de 12 000 autres de la correction.

Les résultats de l’examen seront proclamés le 9 juin.
Sur un autre registre, celui des dossiers liés à la modernisation du secteur de l’éducation et à l’amélioration de ses performances, le département de Benbouzid s’est fixé comme délai la prochaine rentrée scolaire pour intégrer dans son fonctionnement administratif et pédagogique les technologies les plus récentes, et ce afin de moderniser un système d’organisation devenu aujourd’hui obsolète.

Ce système permettra à tout un chacun, y compris les parents d’élèves, de disposer d’informations à caractère pédagogique ou administratif en temps réel, qu’il s’agisse du suivi des élèves scolarisés, de leurs notes, de leurs absences ou des appréciations de leurs enseignants.

Les parents pourront également, par le biais d’Internet, retirer les bulletins trimestriels de leurs enfants, effectuer des comparaisons entre les élèves d’une même division pédagogique, où encore communiquer avec les enseignants.

Pour leur part, les chefs d’établissement scolaires géreront à travers les outils informatiques tout le parcours des élèves, depuis leur inscription jusqu’à leur départ définitif de l’établissement.

Leurs équipes de gestion pédagogique et administrative seront en mesure de gérer instantanément des données précises destinées aux travaux d’évaluation et de synthèse, pour la prise de décision.

Et seront ainsi garanties la transparence dans la gestion, la rapidité de traitement et la précision des données, leur fiabilité et leur confidentialité.

Nesrine B.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • lem dit:

      Cette saison, le Onze Béjaoui veut jouer les premiers rôles. Aussi, le mot d'ordre est-il "MOBilisation"... L...

    • lem dit:

      Hypocrites que ces pays ! Ils parlent des droits de l'homme et laissent une catégorie d'hommes dans la fournaise et le d&ea...

    Back to Top