Ils se voient contraints de s’absenter

Les élèves suivent leurs cours dans des «chambres froides» à Chteïbo

Les élèves scolarisés dans les écoles situées dans la localité de Chteïbo se plaignent des conditions, notamment marquées par l’indisponibilité de chauffage dans leurs classes. En effet, celles-ci ressemblent plus à des «chambres froides» en cette période hivernale et les premiers à en subir les conséquences sont toujours les enfants qui n’ont, pour se réchauffer, que leurs manteaux ou encore de se frotter les mains. Pire encore, certains sèchent carrément les cours, en hiver.

Cette situation concerne plus particulièrement les écoles situées dans la localité de Chteïbo dont élèves et enseignants souffrent, à chaque hiver, du froid glacial qui caractérise les classes, ce qui perturbe les cours et empêche les élèves à se concentrer.

Selon ces mêmes élèves, leurs classes ressemblent à de réelles «chambres froides» en hiver, ce qui est contraire aux conditions requises par la réglementation nécessaire au bon déroulement des cours et au confort des enfants scolarisés.

Certains directeurs d’écoles ont adressé plusieurs correspondances aux autorités de la tutelle pour dénoncer la situation et des rapports ont même été établis et soulevés aux instances supérieures, mais aucune mesure concrète n’a été prise à ce jour. Cet hiver vient encore le confirmer et les élèves, ceux du primaire surtout, suivent leur apprentissage sous la menace du froid et des inondations, comme cela a été constaté dans les écoles des localités déshéritées et isolées.

C’est en effet ce qui désole et déçoit, en même temps, les chefs d’établissements qui par crainte pour les élèves et le personnel pédagogique affecté à ces écoles, tentent, en collaboration avec les associations des parents d’élèves de toucher les autorités compétentes. Mais en l’absence de toute réaction de la part de l’administration, c’est le statu quo et le supplice des jeunes êtres.

C’est d’ailleurs à ce propos qu’un enseignant dira: «Dès les premières heures de la matinée, élèves et enseignants gèlent dans les salles de cours et cela se répercute sur la santé de nos enfants. Ceci en dépit des innombrables promesses faites par les autorités locales et les services communaux concernés.»

En ce qui concerne la commune d’Oran, il a été décidé de doter tous les établissements primaires de chauffages, une décision prise lors de la réunion des membres de l’exécutif communal de la ville d’Oran. Les élus ont procédé au confortement du projet d’équipement des écoles en appareils de chauffage, une opération lancée depuis plusieurs mois à travers l’ensemble des secteurs urbains. Il y a lieu de noter, dans ce cadre, qu’une grande partie des écoles de la commune en ont été dotées et l’opération se poursuit toujours.

Notons aussi que dans le cadre des dispositions prises par la wilaya d’Oran pour l’amélioration des conditions de scolarisation des élèves des communes, une enveloppe de 24 milliards de centimes avait été débloquée, l’année dernière, au profit de l’Education pour l’installation du chauffage, notamment dans les communes déshéritées.

Sur ce même sillage, une enveloppe de 30 millions de dinars avait été dégagée par l’assemblée communale pour l’installation du chauffage dans 40 établissements scolaires. Pour rappel, en janvier dernier, 11 écoles sur les 30 retenues par l’APC d’Oran avaient bénéficié d’appareils de chauffage. Néanmoins, 19 appels d’offres s’étaient avérés infructueux nécessitant alors le lancement d’un appel d’offres restreint.

Il y a lieu de souligner qu’une commission au niveau de la direction de l’éducation, de la formation et de l’enseignement supérieur à l’assemblée populaire de wilaya APW, a relevé l’existence de 300 établissements éducatifs à travers les communes d’Oran dépourvus de chauffage. Approché à propos de ce sujet, le chargé de la communication au niveau de la direction de l’éducation, expliquera que l’opération de dotation des établissements scolaires en chauffage, a commencé l’année dernière et a bénéficié du soutien du ministère de la tutelle et de la wilaya.

«Le problème sera définitivement réglé avant la fin de la saison hivernale », a-t-il dit, avant d’ajouter qu’une réunion a récemment été tenue par les directeurs des établissements scolaires et lors de laquelle cette question a été abordée. Outre, l’achèvement de l’installation des chauffages dans les écoles, une opération de rénovation des chauffages déjà installés, sera prise en charge.

DJ. Samia

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • abdoul7460 dit:

      La menace juive dans nos pays reste toujours le meilleur procédé pour occulter tout ce qui ne va pas chez nous....

    • kadakad718 dit:

      RIEN N'EST MEILLEURS DE PASSER AU PROCÉDURE DE LA RÉGULARISATION DU TERME CASSE TÈTE DES LOGEMENTS...

    Back to Top