Des écoles sans chauffage malgré la vague de froid qui frappe la région

Des élèves gèlent dans les classes

En ces jours où le thermomètre affiche de basses températures et en l’absence de chauffage dans de nombreux établissements du cycle primaire, les élèves éprouvent du mal à se concentrer et à suivre leurs cours, notamment en début de matinée.

C’est, en effet, ce que confirment des enseignants et des chefs d’établissements qui précisent que cela devient insoutenable surtout en ces jours de grand froid et de pluies. Manel, 8 ans et élève en 4ème année primaire, raconte dans un langage d’enfant ce qu’elle éprouve quotidiennement en classe.

«Je ne parviens même pas à tenir mon crayon pour écrire sur mon cahier», dit-elle. Yasmine, élève à l’école Mohamed Ben Abderahmane relevant de la circonscription El-Emir précisera à son tour: «Il fait tellement froid en classe que nous sommes obligés de garder nos manteaux».

Cela revient également dans le discours de tous les enseignants et le directeur visiblement gêné –même si cela n’est pas de leur ressortpar cette absence d’équipements de chauffage à même de permettre une scolarisation dans des conditions favorables.

L’association des parents d’élèves de l’établissement en question, et par la voix de son président, précise que «les membres de l’association ne peuvent se substituer à l’APC qui est en devoir d’équiper les établissements en chauffage».

Et d’ajouter que «nous aidons à fournir du matériel et produits utiles à l’école, mais les parents d’élèves de l’école Mohamed Ben Abderahmane ne peuvent à eux seuls prendre en charge des installations importantes comme les chauffages».

Le chef d’établissement tiendra de son côté à préciser que «nous avons adressé des correspondances aux services concernés de l’APC d’Oran mais aucune réponse n’est venue atténuer les attentes des élèves et des parents».

Le cas de cette école n’est pas isolé. Une autre école souffre pratiquement des mêmes «symptômes». En effet, l’école Boucif Mokhtar sise à Haï Dhaya peine à offrir à ses élèves tout le confort qu’ils sont en droit de recevoir.

En plus des murs d’entrée lézardés et qui risquent de provoquer une véritable catastrophe parmi les bambins en cas d’effondrement –un mur étalé sur 40 m sans aucun pilier pour le tenir-, les classes sont glaciales.

Les responsables du secteur urbain n’ont pas, pour le moment, jugé opportun d’intervenir car, selon Mohamed, un parent d’élève, «cette école n’a jamais été retenue dans les différentes joutes électorales.

Pourquoi alors s’en soucieraient-ils outre mesure?» Par ailleurs, et au niveau des unités de dépistage et des soins scolaires (UDS), les médecins tiennent à soulever le problème de froid rencontré lors des visites médicales programmées dans les établissements.

«Il est difficile de déshabiller les enfants scolarisés dans des salles glacées pour les ausculter et le froid régnant dans les classes n’est pas à même de permettre aux enfants de se concentrer sur leurs cours».

De plus, soulignet-on, «les cas de grippe et de rhume sont plus élevés dans les écoles sans chauffage». Et pour des «raisons internes» à ces UDS, il n’a pas été jugé utile de communiquer les statistiques exactes du dépistage effectué.

Du côté de l’APC, dont dépendent les établissements du cycle primaire, il a été dégagé une enveloppe financière de 103 millions de dinars et l’on y soutient que «l’opération d’installation de chauffages dans les école suit son cours». Selon le chargé de communication de ladite APC, «il reste 81 écoles qui sont programmées pour bénéficier de ces installations de chauffage».

En attendant, la lente prise en charge de ces installations met de nombreux élèves du primaire dans des conditions difficiles qui ne permettent pas de suivre dans les meilleures conditions leurs leçons. Le problème est doublement ressenti en ces jours de grand froid. Et dire que ce n’est pas encore l’hiver!

Zitouni M.

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • abdoul7460 dit:

      Puisque les algériens acceptent de confier leur destin à un homme objectivement incapable d'assumer la fonction... ...

    • abdoul7460 dit:

      La menace juive dans nos pays reste toujours le meilleur procédé pour occulter tout ce qui ne va pas chez nous....

    Back to Top