Bouteflika à l’académie militaire de Cherchell

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des forces armées a présidé, hier, à l’académie interarmes de Cherchell, la cérémonie de sortie de la 40ème promotion des officiers stagiaires du cours d’état-major et de commandement, la 43ème promotion des élèves officiers de carrière de la formation fondamentale, ainsi que la 5ème promotion de formation militaire commune de base.

Accueilli à son arrivée à l’académie militaire par le chef d’état-major de l’armée, Gaïd Salah, ainsi que le ministre délégué auprès du ministre de la Défense, Abdelmalek Guenaïzia, le président de la République, comme chaque année, a assisté depuis la tribune des officiels à toute la cérémonie.

Plusieurs ministres, des personnalités ainsi que le directeur général de la sûreté nationale, Abdelghani Hamel, ont assisté à la cérémonie amputée cette année de la démonstration de saut en parachute des éléments des troupes spéciales et ce, pour cause de brouillard.

Après la prestation de serment, le chef de l’Etat a remis des grades et des diplômes au major du cours d’étatmajor, le grade de sous-lieutenant et l’épée de l’académie ainsi que le diplôme de licence au major de la formation fondamentale.

Comme de coutume, l’assistance a eu droit à des parades des différents corps de l’armée. Le président a également remis le diplôme au major de la formation commune de base avant que le ministre délégué auprès du ministre de la Défense, le chef d’état-major de l’armée, le commandant de la première Région militaire ainsi que le directeur de l’académie eurent à leur tour remis des diplômes et des grades aux lauréats des différentes promotions.

La cérémonie s’est poursuivie par la remise de la bannière de l’académie par la promotion sortante à la promotion suivante. Les promotions sortantes ont été baptisées du nom du défunt moudjahid Bouchaïb Belhadj, plus connu sous le nom d’Ahmed Bouchaïb.

LES MESSAGES DU CHEF D’ÉTAT-MAJOR DE L’ARMÉE

Dans son allocution de bienvenue, le chef d’état-major de l’armée a mis l’accent sur la professionnalisation de l’armée pour répondre aux défis dont fait face notre pays. «La volonté de préserver l’indépendance et la souveraineté nationales, la loyauté envers les valeurs éternelles de novembre, l’attachement indéfectible à l’unité populaire et territoriale, en dépit des manigances ennemies, constituent les degrés les plus élevés de la détermination de l’armée nationale populaire», a décalré Gaïd Salah.

Le chef de l’armée ajoute que cette détermination a dû se hisser aux niveaux les plus élevés pour être à la hauteur des exigences qu’a imposées la dernière échéance électorale du 10 mai 2012 et qui, affirme- t-il encore, «malgré les menaces proférées par les criminels, traîtres à la nation, ennemis du peuple, se sont déroulées dans un climat empreint de sérénité, de sécurité, de calme et de quiétude…».

Le chef d’état-major, qui ne cite pas nommément ces «traîtres à la nation», soutient que c’est grâce à Dieu et à l’abnégation, le dévouement et à la vigilance des éléments de l’ANP et de l’ensemble des forces de sécurité que les citoyens ont pu s’acquitter de leur devoir électoral dans les meilleures conditions.

Gaïd Salah a assuré, par ailleurs, que l’armée continuera à lutter, conformément aux lois de la république, contre «ce qui reste de groupuscules terroristes et à traquer leurs acolytes des bandes du crime organisé et de la contrebande ».

Qualifiant d’étape cruciale les événements que traverse la région, notamment la zone sahélo-saharienne, le chef d’état-major a mis en relief toute la nécessité de se mobiliser sur plusieurs plans de telle manière «à cerner toutes ses graves répercussions et ses influences négatives sur les efforts consentis pour promouvoir la paix et la sécurité à l’échelle nationale et régionale».

Gaïd Salah a, par ailleurs, rappelé dans son allocution les réformes annoncées par le chef de l’Etat le 15 avril 2011 et visant à approfondir le processus démocratique. «L’intérêt supérieur de la nation exige plus que jamais que toutes les couches sociales serrent les rangs et que les institutions républicaines soient en parfaite osmose avec leur ancrage populaire», a encore déclaré Gaïd Salah.

Z. Mehdaoui

Commentaires [0]

Aucun commentaire pour le moment

Identifiez-vous pour laisser un commentaire

Vous aimerez aussi

Presse-dz est le portail de la presse algérienne et de l'information en Algérie, avec une sélection des meilleures articles de la presse algérienne ainsi que les meilleures caricatures...

Caricatures

  • Commentaires

    • lem dit:

      Comme quoi, le gouvernement sous pression doit faire face à la pression des sous. Mais comme l'état a plus d'une &la...

    • lem dit:

      Relations complexes entre l'Algérie et le Maroc : le véritable sujet, c'est le roi... Lem...

    Back to Top